• actualité

L’apprentissage est en hausse, boosté par son ouverture jusqu'à 30 ans

Jeune homme en alternance

Ce sont 294 800 nouveaux contrats d’apprentissage qui ont été signés en 2017, soit une hausse de 2% par rapport à l’année précédente d’après les derniers chiffres sur l’apprentissage publiés ce mois-ci par le ministère du travail. Une hausse boostée en partie par l’ouverture de l’apprentissage aux 26-30 ans.

Les recrutements en apprentissage sont particulièrement en hausse dans les entreprises de 10 à 250 salariés.

Une hausse des embauches niveau bac+2

Selon le ministère plus de la moitié la hausse des recrutements en apprentissage observée en 2017 serait liée à l’ouverture de l’apprentissage, sans condition, aux 26-30 ans. Cette mesure qui était en expérimentation dans neuf régions va d’ailleurs être généralisée à l’ensemble du territoire.

Ces nouveaux apprentis, plus âgés, sont majoritairement d’anciens salariés ou demandeurs d’emploi. Ils sont plus diplômés (bac et +) que les apprentis plus jeunes. Ainsi, 48% ont au moins un niveau bac+2 contre 20% des autres apprentis. 

Par ailleurs, Muriel Penicaud annonce que les demandes d’orientation en apprentissage en fin de 3e ont progressé de 45%. Preuve que l’apprentissage n’est plus considéré comme une voie par défaut. Au contraire, il apparaît pour beaucoup comme un moyen de décrocher un diplôme, d'acquérir une expérience professionnelle et de financer ses études. En revanche, d’autres clichés perdurent. Toujours d’après la note du ministère, certaines formations en apprentissage restent fortement sexuées. Ainsi, 76% des jeunes filles en apprentissage préparent un métier du domaine des services tandis que 86% des apprentis qui s’orientent vers les métiers de l’industrie et du bâtiment sont des jeunes hommes. 

Laura El Feky © CIDJ
Actu créée le 18-10-2018 / mise à jour le 18/10/2018

Crédit photo : Auremar/ Fotolia