Foyer de jeunes travailleurs : pour se loger

  • Logement étudiant
foyer de jeunes travailleurs

Les foyers de jeunes travailleurs, ou résidences sociales-FJT, s’adressent d’abord aux jeunes gens et jeunes filles, salariés ou apprentis, mais aussi, parfois, à des scolaires ou à des étudiants, âgés de 16 à 30 ans.

Les foyers de jeunes travailleurs proposent un système de pension ou de demi-pension. Dans certains cas, il est même possible d’y louer une chambre seule au mois, sans la pension ou demi-pension.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Pour obtenir une place en foyer de jeunes travailleurs, vous devez être âgé(e) de 16 à 30 ans maximum et être en situation d’emploi, de formation, ou bien en cours de scolarité ou d’études, vivre seul ou en couple mais sans enfant, disposer de papiers d’identité (carte d’identité ou passeport français ou titre de séjour en France) en cours de validité.

C’est le jour de votre arrivée que vous réglerez les frais d’inscription et de dossier (50 € environ), ainsi qu’un dépôt de garantie correspondant à un mois de loyer (appelé “redevance mensuelle”). Il faut ajouter à cette somme 15 € environ pour votre carte magnétique.

Comment faire une demande de logement en foyer de jeunes travailleurs ?

Adressez votre candidature plusieurs mois à l’avance (vers le mois de mai pour septembre) directement aux foyers de jeunes travailleurs. Pour obtenir les coordonnées des foyers : www.aljt.comwww.unhaj.org

Que comprend le loyer ?

Le loyer, ou “redevance mensuelle”, comprend le loyer à proprement parler (entre 250 et 500 € par mois), une assurance responsabilité civile, ainsi que diverses prestations : petits-déjeuners (du lundi au samedi, en général), fourniture et entretien des draps, abonnement téléphonique, accès aux services de l’association (télévision, internet…).

Très souvent, un self-service est à la disposition des résidents. Comptez environ 4 € pour un repas.

L’APL, c’est possible !

Selon votre situation professionnelle actuelle et vos revenus de l’année précédente, vous pouvez peut-être bénéficier d’une APL (aide personnalisée au logement). Si c’est le cas, le montant de cette aide sera directement déduite de votre redevance mensuelle. L’APL s’applique sur des mois pleins (du 1er au 30 ou 31) et pour des séjours supérieurs à un mois.

Si besoin, votre dossier de demande d’APL peut être constitué avec l’aide du foyer avant d’être transmis à la Caisse d’allocations familiales (Caf). Pour une simulation du montant de l’APL à laquelle vous avez droit : www.caf.fr.

À noter : les personnes n’ayant pas la nationalité française doivent être en possession d’une carte de séjour ou de résident.

Valérie François © CIDJ
Article mis à jour le 09/04/2019 / créé le 29-06-2011