• publiredactionnel

Osez les métiers du chiffre !

Osez les métiers du chiffre !

Le groupe Revue Fiduciaire, expert dans le domaine du chiffre et du droit s’est associé avec Softec pour proposer une formation ouverte à tous, suivie d’un contrat en alternance autour des métiers de la comptabilité et de la paie. Un dispositif inédit qui entend également dépoussiérer l’image que l’on peut avoir du secteur. 

Oubliez tout ce que vous avez toujours entendu sur les professions autour de la paie et de la comptabilité ! Le secteur qui souffre actuellement d’une importante pénurie de candidats se modernise à grande vitesse et pourrait bien réconcilier les plus récalcitrants avec les calculs. Dans ce contexte, le groupe Revue Fiduciaire et Softec ont créé un parcours de formation sur-mesure destiné à pourvoir les nombreux postes de collaborateurs comptable et collaborateurs paie actuellement ouverts. « Nous avons constaté, un véritable déficit entre les besoins en recrutements et les candidats disponibles, précise Mathieu Brugière, directeur adjoint de la formation au sein du groupe Revue Fiduciaire. Il y a aussi un souci sur les formations existantes qui, bien souvent, ne sont pas adaptées à la réalité du marché et des besoins des cabinets d’expertise comptable. »

Une formation ouverte à tous 

Un point de vue largement partagé par Zohra Gallard, directrice et fondatrice de Softec qui constate qu’il n’existe pas à proprement parler de BTS consacré à la paie, la matière étant saupoudrée au sein de différents BTS. « Les formations actuelles ne sont pas suffisamment abouties, résume-t-elle. Et côté comptabilité, le BTS dédié n’est pas tellement mis en valeur dans la mesure où de nombreux étudiants ont tendance à ne pas s’arrêter à ce niveau et poursuive sur une licence ou un master ». Pourtant, les opportunités professionnelles ne manquent pas. Ainsi, fin novembre 2021, 1400 offres d’emploi en île de France étaient publiées et pour la majorité d’entre elles, depuis plusieurs mois sur les différents sites de recrutement. 

Face à ce constat, le groupe Revue Fiduciaire et Softec proposent aux personnes en recherche d’emploi ou en reconversion un dispositif de préparation opérationnelle à l’emploi (POE), suivi d’un contrat d’apprentissage sur des postes de collaborateur comptable et collaborateur paie. « L’idée est de pouvoir proposer une approche métier au futur collaborateur en commençant à travailler le socle indispensable à la compréhension de la paie et de la comptabilité avant une période d’immersion en entreprise », résume Zohra Gallard. 

Pour intégrer le dispositif, il est essentiel d’avoir un diplôme équivalent ou supérieur au niveau 4. « Nous sommes ouverts à tous les types de profils, de l’étudiant à la faculté qui souhaite finalement se réorienter vers une formation plus professionnelle, aux personnes en reconversion, en passant par des personnes un peu perdues ou déroutées dans leur orientation professionnelle, assure Zohra Gallard. Notre objectif étant de répondre de manière rapide et pratique aux besoins du marché de l’emploi. » 

Un secteur moderne et dynamique 

Il est important de souligner que le dispositif est ouvert à tous, sans limite d’âge, entièrement gratuit car financé par l’ensemble des dispositifs réglementaires. Pour postuler, plusieurs options sont possibles via les fiches de contact sur le site Internet de Softec ou en écrivant à l’adresse recrutement@grouperf.com. A partir d’un simple CV, les candidats seront recontactés pour une présentation globale et détaillée du déroulé de la formation. « Une phase de tests leur sera proposée dans un second temps afin de voir où ils en sont par rapport à leurs appétences pour les chiffres, mais aussi en culture générale et notamment autour de l’environnement de travail en cabinet », détaille Zohra Gallard. Ils seront ensuite reçus pour un entretien individuel avant de rencontrer les professionnels à la recherche de collaborateurs en alternance. Ce dispositif est clé en main pour les participants, car c’est la Revue Fiduciaire qui propose des entreprises ou réaliser son alternance. « La formation mêle présentiel et distanciel avec de nombreux intervenants, précise Zohra Gallard. L’ensemble du dispositif comprend 800 heures de formation au total. » 

Pour finir de convaincre ceux qui se dirait encore que ce dispositif n’est pas fait pour eux, sachez que le dernier major de promotion est en ancien livreur de chez Darty dont les débuts dans le domaine de la paie sont très prometteurs puisqu’il pourrait bien devenir responsable d’un service paie, très prochainement. Autre exemple, le dispositif accueille régulièrement d’anciennes coiffeuses en reconversion forcées car devenues allergiques aux produits utilisés quotidiennement…  « Nous enregistrons un taux de réussite très important avec 90 % de CDI, signés à la sortie », précise Zohra Gallard. Le dispositif est également destiné à mettre en avant les différentes évolutions autour du secteur très porteur en matière d’emploi. « Loin de la saisie au kilomètre, la profession évolue et mobilise les nouvelles technologies ou encore l’intelligence artificielle », décrypte Zohra Gallard. « Ce sont des professions d’avenir, modernes qui souffrent pourtant encore d’une image vieillotte, poursuit Éric Zuber, directeur général délégué du groupe Revue Fiduciaire. Il est aussi important de les dépoussiérer. » 

Crédit photo : istock.com


Vous pourriez être intéressé(e) par...