https://www.cidj.com/

Technicien / Technicienne de contrôle non destructif

Synonymes : Contrôleur non destructif, agent de contrôle non destructif, radiologue industriel, technicien CND

  • Matériaux - Industrie
Le·la technicien·ne de contrôle non destructif est spécialisé·e dans la vérification des produits métallurgiques. Il·elle réalise des contrôles réglementaires non destructifs, c'est-à- dire sans les dégrader ou les altérer, pour garantir la conformité de ces derniers.

Description métier

A l’affût de la moindre défectuosité (pliure, usure, corrosion, fissure, cassure, défaut de structure) susceptible d’altérer la disponibilité, la sécurité ou l’utilisation, le·la technicien·ne de contrôle non destructif vérifie la qualité des structures de produits métallurgiques et des installations sans modifier leur intégrité. Il·elle procède à l’aide de contrôles non destructifs (CND) ou d’essais non destructifs (END) en utilisant des appareils et des techniques spécifiques adaptés au matériau à tester.

Ces contrôles sont aujourd’hui essentiels dans la plupart des entreprises industrielles et le nucléaire. Ils permettent de contrôler les produits sans perturber les lignes de production. Ils interviennent aussi en phase de maintenance pour s'assurer de la fiabilité, de la sûreté ou de la durée de vie des installations. 

Le·la technicien·ne de contrôle non destructif détermine dans un premier temps la technique de CND à employer (ressuage, magnétoscopie, radiographie industrielle, ultrasons, courants de Foucault) puis prépare et organise sa mise en œuvre sur le site de production. 

Après réglages des appareils, il·elle réalise les contrôles et essais, interprète les résultats, les consigne dans un rapport et propose si besoin est des mesures préventives et/ou correctives. 

L’agent·e CND est un·e professionnel·le certifié·e par la Cofrend qui doit renouveler ses certifications tous les 5 ans. 

Le métier de CND nécessite de la rigueur et un strict respect des consignes de sécurité. 

Le·la contrôleur·se non destructif peut exercer dans de multiples secteurs d’activité : aéronautique et spatial, construction navale/automobile/ferroviaire, métallurgie, sidérurgie, nucléaire, gros ouvrages et bâtiment, pétrochimie, énergie. Il·elle est employé·e par des fabricants d’équipements, des constructeurs, des énergéticiens, des cabinets de CND, des sociétés de maintenance, des cabinets d’expertise…

Études / Formation pour devenir Technicien / Technicienne de contrôle non destructif

Une formation de base en métallurgie, soudure, mécanique est idéale. Néanmoins, pour avoir le droit d’exercer, il est impératif d'avoir les certifications Cofrend.  Ces dernières sont incluses dans le cursus de formation spécifique au CND.
Exemples de formations :

Niveau bac 

  • Titre professionnel technicien de contrôle non destructif – TCND
  • Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle


Niveau bac + 1

  • MC agent de contrôle non destructif 


Niveau bac + 2

  • BTS AMCR - architectures en métal : conception et réalisation
  • BTS CRCI - conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
  • BTS CICN - conception et industrialisation en construction navale 


Niveau bac + 3

  • Licence pro gestion de la production industrielle
    Différents parcours : procédés en contrôle non destructifs (certification de niveau 2 Cofrend)
  • BUT MP – mesures physiques

Salaires

Entre 1600 et 1900 € brut par mois. 

Evolutions de carrière

Possibilité d’évoluer vers des postes de chef·fe d’équipe, inspecteur·trice des installations, inspecteur·trice CND, responsable qualité ou production, contrôleur·se expert·e.


Crédit photo : PatricK Federi / Unsplash