https://www.cidj.com/

Chef / Cheffe de rayon

  • Commerce - Immobilier
En poste dans une grande surface ou un grand magasin, le chef de rayon organise son espace de vente, choisit les produits, rencontre les fournisseurs, conseille les clients et décide des actions de promotion. Il encadre et anime son équipe de vendeurs.

Description métier

Chaque jour, le chef ou la cheffe de rayon vérifie que les linéaires, rayons et têtes de gondole dont il est responsable sont bien approvisionnés et que l’état des stocks permet leur réapprovisionnement à tout moment.

Il passe les commandes et, parfois, rencontre les fournisseurs. Néanmoins, la centralisation des achats limite de plus en plus sa marge de manœuvre : l’informatique et la généralisation des codes-barres ayant révolutionné le métier, le chef de rayon est désormais connecté aux fournisseurs, auxquels il peut passer commande sans intermédiaire.

Le chef de rayon surveille la tenue de son rayon, vérifiant que rien ne traîne, que les prix sont bien étiquetés et que les produits ou articles sont correctement mis en valeur.

Il est le responsable de l’attractivité de son espace de vente, mais aussi de son chiffre d’affaires et de la tenue des impératifs de rentabilité fixés par le directeur. En outre, il a la responsabilité du recrutement des vendeurs et de l’ensemble de l’équipe.

Dans un grand magasin, la partie management et encadrement des vendeurs est essentielle : il doit contrôler leur présence, les aider, les conseiller et organiser leur formation.

Chaque jour, le chef de rayon planifie, répartit et vérifie le travail de son équipe, avec un objectif : s'assurer que le personnel du rayon sera prêt à accueillir la clientèle à l'ouverture du magasin.

L'aspect marketing de la fonction est important également : il faut jauger la demande de la clientèle, s'assurer de l'approvisionnement du rayon en fonction de cette demande, surveiller le retour éventuel des invendus...

Le chef de rayon est souvent au travail dès 7 heures du matin, le plus souvent avant l’ouverture du magasin. Disponibilité et dynamisme sont exigés. Il travaille dans un grand magasin généraliste ou spécialisé, une grande surface.. 

À noter : son rôle d’arbitre et de médiateur dans le règlement des conflits interpersonnels est important.

Études / Formation pour devenir Chef / Cheffe de rayon

Exemples de formations : 

niveau bac

  • Bac pro métiers du commerce et de la vente (ex bac pro commerce)
  • Bac pro technicien conseil-vente en alimentation, option produits alimentaires
  • Bac pro technicien conseil-vente en alimentation, option vins et spiritueux
  • Bac pro technicien conseil-vente univers jardinerie
  • Bac pro technicien conseil-vente en animalerie

niveau bac + 2

  • BTS MCO - management commercial opérationnel (ex BTS MUC)
  • Gestionnaire d'unité commerciale (Négoventis, école des CCI)
  • BTSA TC - technico commercial

niveau bac + 3

  • BUT (ex. DUT) TC - techniques de commercialisation
  • Licence professionnelle commerce et distribution
    Différents parcours : management du point de vente (UPEC), management des processus logistiques (Cergy Paris)
  • Bachelor management (Négoventis...)
  • Bachelor vente commerce distribution (ESCS...)

Par ailleurs, de très nombreuses formations en écoles de commerce et en écoles de vente et distribution préparent à des diplômes en 2, 3 et 5 ans après le bac : instituts de force de vente ou établissements placés sous l’égide des chambres de commerce, par exemple.

Salaires

Entre 1 700 € et 2 000 € brut mensuels, en fonction de son domaine de distribution, pour un chef de rayon en début de carrière.

Evolutions de carrière

Le chef de rayon occupe un poste de responsabilité : il est tenu de réaliser un bon chiffre d'affaires et doit rendre des comptes à la direction du magasin. En fonction de ses résultats, il peut s’élever dans la hiérarchie du magasin ou de la chaîne d’hypermarchés pour laquelle il travaille. Les possibilités d’évolution sont réelles.

Dans un grand magasin (Printemps, Galeries Lafayette, Le Bon Marché...), il peut voir élargir ses responsabilités de management à plusieurs rayons regroupés sous son autorité. On le nomme parfois "chef de secteur".


Crédit photo : Pascal Xicluna - Ministère de l'agriculture