http://www.cidj.com/

Architecte paysagiste

Synonymes : concepteur paysagiste

  • Environnement - Nature - Nettoyage
L'architecte paysagiste est à la source des aménagements paysagers. Il procède aux études, dresse les plans et constitue les dossiers indispensables aux travaux : espaces verts, parcs de loisirs, jardins, aménagements collectifs…

Description métier

L’architecte paysagiste conçoit des espaces extérieurs publics ou privés. Il assure la maîtrise d’œuvre générale du projet et la réception finale des travaux.

Son processus de travail comprend les étapes suivantes.

Pour une commande publique il prend connaissance de l’appel d’offres de la collectivité concernée et procède, entre autres, aux relevés topographiques afin de faire acte de candidature.

S’il s’agit d’une commande privée d’un particulier, il cerne la demande du client, ses attentes en fonction de son cadre de vie.

Il réalise une analyse paysagère du site afin d’élaborer un diagnostic et de dégager les solutions techniques les plus adaptées aux problèmes et contraintes posés par l’environnement.

Il élabore tous les documents de présentation des pré-projets et du projet final, textes et images : esquisses, plans d’aménagement, croquis de perspectives, coloration… Il effectue les métrés, les plans de nivellement et de plantation.

L’architecte paysagiste est responsable des pièces administratives indispensables au projet : clauses légales, règlement de l’appel d’offres, acte d’engagement. Les plans techniques des terrassements, réseaux d’irrigation et infrastructures lui incombent également.

Au delà de la mise en oeuvre d'un projet, l'architecte paysagiste peut intervenir également dans le domaine du conseil, des études, de l'enseignement et de la recherche. 

L'architecte paysagiste peut exercer dans des cadres variés : en libéral, dans un bureau d'études, au sein de services de l'Etat ou des collectivités territoriales, dans de grandes entreprises, dans des établissements de formation, des associations ou des ONG... 
 

Études / Formation pour devenir Architecte paysagiste

L'architecte paysagiste ou le paysagiste concepteur à un niveau bac +5. Après un BTSA aménagements paysagers (diplôme préparé dans une trentaine d’établissements publics et privés), nécessité de poursuivre vers un diplôme d'Etat de paysagiste (DEP) ou un titre d'ingénieur.

Selon l'arrêté du 28 août 2017 seuls les titulaires des diplômes suivants peuvent se prévaloir du titre de paysagiste concepteur
- diplôme d'Etat de paysagiste (Ecole de la nature et du paysage de l'INSA, Ensap Bordeaux..)
- diplôme de paysagiste diplômé par le gouvernement (DPLG)
- diplôme de paysagiste de l'Ecole nationale d'horticulture
- diplôme de paysagiste diplômé du ministère de l'agriculture (DPMA)
- diplôme de paysagiste de l'Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles
- titre d'ingénieur de l'Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage
- titre d'ingénieur de l'Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage Agrocampus ouest spécialité paysage
- titre d'ingénieur de l'Ecole nationale d'ingénieurs de l'horticulture et du paysage de l'Institut national d'horticulture spécialité paysage (devenu Agrocampus ouest)
- titre d'ingénieur de l'Ecole supérieure d'horticulture et d'aménagement du paysage de l'Institut national d'horticulture (devenu Agrocampus ouest)
- titre d'ingénieur des techniques de l'horticulture et du paysage 

D'autres formations permettent aussi d'exercer le métier d'ingénieur paysagiste ou de paysagiste (exemples de formations)
- Ingénieur paysagiste Itiape (ISA Lille)
- diplôme de l'ESAJ
- masters professionnels ou de recherche dans le domaine du paysage (Paris 1, Tours, Angers, Aix-Marseille 1)

Salaires

En fonction de son niveau de formation et de son statut, public ou privé, de 1 500 € à 2 500 € mensuels brut pour un débutant.

À titre libéral et avec de l’expérience, son revenu mensuel va de  2 000 à 4 500 € mensuels.

Evolutions de carrière

L'architecte paysagiste peut exercer en tant que salarié d’un service « espaces verts » au sein d’une collectivité territoriale importante.

Il peut créer son propre cabinet d’architecture paysagère, devenir chef d’entreprise et proposer ses services à des particuliers ou répondre à des appels d’offres de collectivités.


Crédit photo : Kostyantyn Vanyshen - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...