• actualité

Bac général 2021 : le futur casse-tête du choix des spécialités

  • Orientation
  • Bac
Bac général 2021 : le futur casse-tête du choix des spécialités

Choisir 3 enseignements de spécialité en seconde et 2 en terminale parmi un choix initial de 12 matières. Les modalités qui entourent le nouveau bac général commencent à être précisées par le ministère. Quelles spécialités seront proposées ? Dans quels lycées ? Toutes les combinaisons seront-elles possibles ? On fait le point

La nouvelle forme du bac est prévue pour 2021. Mais depuis septembre 2018, les élèves rentrés en classe de seconde générale testent déjà les prémices de cette réforme et seront les premiers à passer la nouvelle forme de l’examen.

Pour en savoir plus sur les changements liés au nouveau bac, lire aussi « Rentrée 2018 : premiers changements en vue pour le bac 2021 ».

Qui dit réforme, dit changements. Finies les sections S, ES, et L du bac général et les dizaines d’épreuves finales à passer en classes de première et de terminale.

Choisir des enseignements de spécialité

Les sections du bac général disparaissent et laissent leur place à des enseignements de spécialité choisis dès la classe de seconde. Au total, 12 seront proposés : arts, biologie-écologie, histoire-géographie-géopolitique-sciences politiques, humanités-littérature-philosophie, langues-littératures et cultures étrangères, littérature et langues et cultures de l’Antiquité, mathématiques, numérique-sciences informatiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, sciences de l’ingénieur, sciences économiques et sociales.

Concrètement, en seconde, avant le conseil de classe du 2e trimestre, vous choisissez 3 enseignements de spécialité parmi les 12 proposés. Le conseil de classe émet un avis sur vos choix qui seront définitifs à l’issue du dernier trimestre de seconde. Vous suivrez ces enseignements en classe de première. En terminale, vous devrez abandonner une spécialité parmi votre sélection et n’en conserver plus que 2. Ces 2 matières feront l’objet d’épreuves finales.

Une offre limitée en fonction des établissements ?

Toutes les spécialités ne pourront pas être proposées dans tous les lycées. En revanche, 7 d’entre elles, définies comme des enseignements courants, devront « être accessibles dans un périmètre raisonnable ». Pour les 5 restantes, elles ne seront proposées que dans certains établissements. Pour connaître les spécialités qui seront proposées dans votre lycée, vous devez patienter jusqu’au mois de janvier 2019, date à laquelle le recteur doit publier une carte académique des enseignements de spécialité.

A priori, toutes les combinaisons devraient être possibles. Si une spécialité que vous souhaitez suivre n’est pas dispensée dans votre lycée, trois options s’offrent à vous : vous devrez vous inscrire dans un lycée qui propose les options choisies. Ou, à titre exceptionnel, vous pourrez suivre le cours d'une spécialité dans un autre établissement qui serait, d’après le ministère, « géographiquement proche » du vôtre (sans réellement définir ce que cela signifie). Ou vous pourrez suivre votre enseignement de spécialité à distance (les cours seraient proposés par le Cned). Pour le moment le choix semble compliqué car le programme et les contenus des cours de spécialité n'ont pas encore été dévoilés.

Reste également à savoir si les établissements d’enseignement supérieur s’adapteront à cette réforme du bac général et à la fin des séries. Sans ça, certains enseignements de spécialité pourraient devenir de véritables prérequis pour s’inscrire dans une formation sur Parcoursup. Dans un tel cas, le choix des spécialités sera dicté par un projet d’orientation qui devra être réfléchi et plus ou moins définitif dès la fin de la classe de seconde.

Marine Ilario © CIDJ
Actu créée le 03-10-2018 / mise à jour le 03/10/2018

Crédit photo : Bar Floréal - Région Ile-de-France