https://www.cidj.com/

Ostéopathe animalier

Synonymes : ostéopathe des animaux, ostéopathe équin, ostéopathe canin, ostéopathe félin

  • Animaux
L’ostéopathe animalier traite manuellement les dysfonctionnements physiologiques et musculaires des animaux. Un métier de soins qui nécessite à minima 5 ans d’études.

Description métier

Comme les humains, les animaux ont eux aussi leurs ostéopathes attitrés. Si l’ostéopathie animale s’est développée dans un premier temps auprès des chevaux (ostéopathe équin), elle s’est peu à peu étendue à d’autres espèces et concerne aujourd’hui chien, chat, bovin, chèvre (ostéopathe canin, ostéopathe félin…).

Après diagnostic, l’ostéopathe animalier réalise des manipulations, exclusivement manuelles et externes, pour prévenir ou traiter les troubles fonctionnels du corps de l’animal. Son objectif : redonner à l’animal, souplesse, équilibre et mobilité. Ces manipulations peuvent être ponctuelles (quelques séances) ou s’intégrer dans un processus plus long de rééducation notamment pour les animaux dits de compétition. L’ostéopathe animalier travaille alors dans ce cadre en étroite collaboration avec le vétérinaire et autres intervenants. 

L’ostéopathe animalier exerce le plus souvent en libéral. Il est itinérant ou sédentaire selon le type d’animaux qu’il soulage. S’il exerce en rural (chevaux, bovins…), de nombreux déplacements sont à prévoir. Quelques-uns exercent dans des structures (centre d’entrainement, élevage ou haras…) en parallèle d'une autre activité (lad, groom, cavalier). Seuls sont salariés ceux qui exercent dans des organismes de formation. 

C’est le plus souvent un métier passion qui implique un bon «feeling » avec les animaux mais aussi des contacts humains. Le métier nécessite des connaissances théoriques (anatomie et physiologie animale, biomécanique) et pratiques (techniques de manipulation musculo squelettique). Pour les animaux imposants, une bonne condition physique est préférable. 

Études / Formation pour devenir Ostéopathe animalier

Le titre d’ostéopathe animalier est réglementé mains non reconnu par l’Etat. Il nécessite au minimum une formation de 5 ans  (pas spécifiquement en osthéopathie animale) accessible après un bac à orientation scientifique ou un bac techno STAV ou éventuellement ST2S + la réussite à l'examen d'aptitude du CNOV + inscription au registre national d'aptitude (obligatoire depuis 2019 pour toutes les personnes non vétérinaires). 


Niveau bac + 5 et >

  • niveau bac + 5 
    Certains organismes proposent des formations spécifiques en ostéopathie animale (liste non exhaustive : IFOA, EFOA, Ecole d’Aquitaine d’ostéopathie, ISEMA, ISO, ESOAA, IOA, NIAO, Biopraxia…). Ces formations sont couteuses (environ 45 000 € pour 5 ans). Renseignez-vous bien au préalable s'ils sont habilités à présenter des candidats à l'examen du CNOV.
    + examen national d’aptitudes du CNOV (conseil national de l’ordre des vétérinaires) à Oniris Nantes (2 000 €)
    + inscription au registre national d’aptitude administré par le CNOV 
  • Diplôme d’Etat de vétérinaire + diplôme inter-écoles d’ostéopathie vétérinaire 

Salaires

Les revenus d’un ostéopathe animalier sont fonction de son expérience, du volume de clientèle, de sa renommée… Tout juste aux environs du SMIC pour débuter et jusqu’à 5 000 € après 10 ans de carrière. 
La multiplication des écoles ces dernières années et donc des ostéopathes animaliers rend l’insertion professionnelle plus compliquée.

Evolutions de carrière

Possibilité de se spécialiser sur un type d’animal. 


Crédit photo : Lola Delabays / Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...