https://www.cidj.com/

Développeur foncier / Développeuse foncière

Synonymes : prospecteur foncier, responsable foncier, chargé d’affaires foncières, responsable de développement immobilier

  • Commerce - Immobilier
Le·la développeur·se foncier·ère est chargé·e de trouver et de négocier le prix de terrains à bâtir.

Description métier

Le développeur foncier, la développeuse foncière intervient en amont d’un projet immobilier. Sa mission trouver des terrains constructibles ou à réhabiliter et procéder à leur acquisition. 

Pour cela, il·elle assure une veille constante du foncier bâti où à bâtir. Pour dénicher les opportunités, il·elle consulte les plans cadastraux des communes, s’informe sur les projets d’aménagement, de développement ou d’extension des communes, sollicite son réseau (notaires, agences immobilières, collectivités locales, sociétés d’aménagement, architectes…). En parallèle, il·elle constitue et suit un fichier d’affaires potentielles. 

Après identification du bien et obtention de l’accord de principe de son propriétaire, il·elle procède à une étude préalable (analyse financière, juridique et technique) qu’il·elle soumet à sa direction. 

Après le feu vert de cette dernière, le·la développeur·se foncier·ère réalise la vente (négociation du prix, des avenants et reports ; promesse de vente) et assure la mise en œuvre du projet (consultation du PLU, démarches administratives.. ). 

A noter, dans de petites structures ou des structures spécialisées (développement d’enseignes), le·la développeur·se foncier·ère est généralement associé·e aux opérations de promotion immobilière. 

Commercial·e aguerri·e et fin·e négociateur·trice, le développeur foncier / la développeuse foncière doit avoir de solides connaissances en immobilier, en urbanisme et en droit notamment en droit de la propriété et de l’urbanisme. Le métier nécessite aussi une grande disponibilité et de fréquents déplacements. 

Le développeur foncier ou la développeuse foncière peut exercer dans une très grande variété de structures : promoteur immobilier, bailleur social, grande distribution… 

Avant d’accéder à cette fonction, une expérience préliminaire de 2 à 3 ans dans la prospection ou la promotion immobilière est requise. 

Études / Formation pour devenir Développeur foncier / Développeuse foncière

Le métier nécessite en sus d’une première expérience dans l’immobilier un niveau bac + 5.

Exemples de formations: 

Niveau bac + 5

 

  • Master en droit de l’immobilier
  • Diplôme d'écoles spécialisées dans l'immobilier 
    ESPI – école supérieure des professions immobilières : mastère professionnel aménagement et promotion       immobilière MAPI 
    ICH - institut de droit et d‘économie appliqués à l’immobilier rattaché au CNAM : diplôme de responsable         de promotion immobilière
    ESI - école supérieure de l'immobilier : master droit de l'immobilier parcours droit des biens et promotion           immobilière
  • Diplôme d’ingénieur avec spécialisation en urbanisme ou en travaux publics
  • Diplôme d’école de commerce ou d’institut supérieur de gestion avec spécialisation en immobilier

Plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

Le salaire est fonction de la structure employeuse. Compter entre 2 000 € et 3 000 € brut pour un profil junior auquel s’ajoute une part variable en fonction des affaires apportées. 
Un profil expérimenté double généralement ce salaire. 

Evolutions de carrière

Après quelques années dans la prospection immobilière, le·la développeur·se foncier·ère  peut évoluer vers des postes de directeur de la promotion immobilière ou directeur de programme immobilier. 


Crédit photo : Spika - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...