http://www.cidj.com/

Courtier / Courtière en assurances

Synonymes : agent d'assurances, vendeur en assurances

  • Banque - Finance - Assurance
Le courtier en assurances / la courtière en assurance est un(e) négociateur(trice). Il/elle travaille en indépendant pour des clients qui le chargent de prospecter auprès des compagnies d'assurances et de négocier pour eux les contrats les plus avantageux, au meilleur prix.

Description métier

Le courtier en assurance établit le montage administratif (codification et tarification) des dossiers d’assurés couvrant généralement des risques standardisés comme l’incendie, l’accident, des risques divers, l’assurance vie. Il peut également être spécialisé dans certains domaines (réassurance, construction, prêts..) ou concevoir des contrats sur mesure pour répondre à des demandes particulières. 

Il négocie les conditions de garantie offertes au client avec les sociétés d’assurances tout en faisant jouer la concurrence. Néanmoins, il ne reçoit aucune instruction de la part de ces dernières.

Ses clients peuvent être des particuliers, des entreprises ou des professionnels. 

Il est soumis à la réglementation et au contrôle du ministère de l’Économie, et des Finances.

Il assure la gestion financière de son cabinet, le recrutement et le gestion du personnel ainsi que la répartition, le suivi et le contrôle des opérations techniques et administratives.

Le courtier exerce son métier de façon indépendante. Il est inscrit au registre du commerce et des sociétés. Pour s'installer, il est soumis à des conditions réglementaires : 

- il doit remplir des conditions de capacité professionnelle et doit justifier :

  • soit d'un stage professionnel d'une durée minimum de 150 heures
  • soit de 2 ans d'expérience en tant que cadre (ou 4 ans pour un non cadre) dans une fonction relative à la production ou à la gestion des contrats d'assurance ou de capitalisation dans une entreprise d'assurance, chez un courtier ou un  agent général d'assurance,
  • soit de la possession d'un diplôme, titre ou certificat niveau master, un CQP, un niveau licence avec spécialité de formation.

- il doit souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle et une garantie financière
- il doit être inscrit à l'ORIAS (organisme pour le registre des intermédiaires d'assurance).

Il est autonome dans l’organisation de son travail et celle de ses salariés.

Il a des horaires irréguliers liés à la disponibilité de sa clientèle.

Son activité de prospection et de vente exige de nombreux déplacements. Il s’agit à la fois d’un travail de terrain et de bureau.

L’exercice de ce métier est soumis à des conditions de nationalité, d’âge et d’honorabilité.

En contact avec la clientèle, le courtier doit avoir toutes les qualités d’un commercial : persévérant, persuasif, courtois et bon connaisseur de tous les produits qu’il propose. Chef d'entreprise, il doit aussi avoir des qualités de manager et de gestionnaire. 

Les cabinets de courtage sont le plus souvent situés dans les grands centres urbains. La plupart ont des spécialités. 

Études / Formation pour devenir Courtier / Courtière en assurances

La tendance est à une hausse générale des compétences. Les formations s’échelonnent de bac + 2 à bac + 4 / 5

  • BTS assurance,
  • DUT CJ - carrières juridiques,
  • DEUST banques : organismes financiers et de prévoyance (Ecole d'économie à l'Université d'Auvergne)
  • diplômes d’écoles de commerce,
  • diplômes des instituts des assurances : Aix-Marseille 3 ;  Paris 1 http://www.univ-paris1.fr/ufr/iap/ ; Lyon 3 www.ial-lyon3.com,
  • diplômes de l'ESA (école supérieure d'assurances) : http://formation-bts-assurances.esaassurance.com
  • licences professionnelles : assurance Cnam Paris, Rouen ; assurance, banque, finance : chargé de clientèle ; assurance, banque, finance : gestion juridique des contrats d'assurance,
  • masters  professionnels :  assurance et gestion du risque Paris Dauphine ; assurance et analyse financière Le Mans ; droit des assurances La Rochelle, Poitiers ; assurance Enass


 

Salaires

Le courtier touche une commission variable selon les affaires qu’il traite et doit assurer avec cette rémunération la rétribution de son activité et la couverture de ses frais généraux.

Evolutions de carrière

Après quelques années d’expérience, le courtier en assurances peut évoluer vers des postes à responsabilités ou encore créer son propre cabinet de courtage.


Crédit photo : Robert Kneschke - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...