Un chantier de jeunes bénévoles, c’est quoi ?

  • Chantiers
Un chantier de jeunes bénévoles, c’est quoi

Les chantiers de jeunes poursuivent tous le même objectif : faciliter les échanges entre jeunes d’origines différentes pour œuvrer ensemble à la restauration d’un lieu, à la protection de l’environnement ou pour venir en aide à des populations.

En France ou à l’étranger, en aménagement du territoire ou en archéologie, les chantiers sont ouverts à tous, avec un âge minimal variant de 14 à 18 ans et sans exigence de formation préalable.

Une expérience internationale en France ou à l’étranger

Les chantiers de bénévoles sont des expériences de rencontres et d’ouverture sur d’autres cultures. Ravi de ses chantiers en France et à l'international pour Jeunesse & Reconstruction, Maelys témoigne : "On crée des liens avec les autres bénévoles. Des liens que l'on entretient même au-delà de la mission. C'est un véritable partage de cultures et on se fait des amis dans le monde entier, c'est extraordinaire". D’après Dominique Williame, directrice du pôle études, communication et plaidoyer à France Volontaires, "les chantiers de jeunes sont souvent la première porte d’entrée pour ceux qui veulent connaitre le volontariat".

Vos missions sont variées. L’objectif d’un chantier est de réaliser ensemble un projet utile à la collectivité. Cela peut aller de la sauvegarde ou de la promotion d’un patrimoine régional à l’animation, en passant par un déplacement sur un chantier à Haïti pour aider à reconstruire une école… A 22 ans Maelys a déjà effectué plusieurs chantiers. "Mon premier chantier était au Japon où nous venions en aide à des agriculteurs qui habitaient un village en montagne. Lors d'un chantier que j'ai fait en Estonie, nous devions construire du mobilier scolaire mais aussi nettoyer les plages ou encore protéger la nature. Lorsque je me suis rendue en Inde, nous avions pour mission la construction d'une école" se souvient la jeune fille.

Vous êtes passionné d’archéologie ?

Le ministère de la culture, en collaboration avec la sous-direction de l’archéologie (SDA) et les services régionaux de l'archéologie (SRA) établit et diffuse chaque année, la liste des chantiers archéologiques ouverts aux bénévoles sur le territoire national. Ces chantiers de jeunes, proposés chaque année, sont ouverts aux jeunes. Il faut souvent avoir 18 ans minimum, mais quelques chantiers acceptent les jeunes à partir de 16 ans. Pour participer à des chantiers archéologiques à l’étranger vous devez contacter le ministère des affaires étrangères.

Votre budget.

Jeune bénévole, vous ne recevez ni salaire ni rémunération. Au contraire, une modeste participation financière vous est demandée. "Vous êtes logés et nourris, mais l’assurance, les vols et la cotisation à l’association sont à votre charge. Il existe des aides de financement avec les conseils régionaux ou les mairies" explique Dominique Williame.

Où et quand se déroulent les chantiers ?

Où ? Les chantiers de bénévoles se déroulent en France et dans plus de 90 pays sur les 5 continents. Pour certains pays, vous devez bien considérer les risques : les situations sociales, politiques ou sanitaires peuvent représenter des dangers sérieux que ni l’association organisatrice ni l’assurance souscrite ne couvrent.

Quand ? La majorité des chantiers se déroulent en juillet ou en août. Certains sont ouverts les week-ends et pendant les vacances scolaires, ou en continu.

Combien de temps durent les chantiers ?

Chantiers court terme. Quel que soit le pays, un chantier réunit un groupe de bénévoles pour deux ou trois semaines. La durée hebdomadaire du travail est de 20 à 30 heures pour les adolescents, de 30 à 35 heures pour les adultes.

Chantiers long terme. De nombreux projets de plus de trois mois sont proposés à des équipes de volontaires, envoyées sur des chantiers permanents.

Marine Ilario © CIDJ
Article mis à jour le 29/04/2019 / créé le 04-07-2011