http://www.cidj.com/

Technicien / Technicienne méthodes de production

Synonymes : technicien des méthodes industrielles, technicien des méthodes de fabrication et d’ordonnancement, technicien méthodes process

  • Industrie - Matériaux
Le technicien ou la technicienne méthodes participe à l’organisation et à l’optimisation des process et moyens de production dans le domaine industriel.

Description métier

Le technicien méthodes de production définit et optimise des solutions techniques de production et fabrication de biens ou de prestations techniques en tenant compte de plusieurs paramètres : normes environnementales, qualité, coûts et délais. 

Chaînon indispensable ente le bureau d’études et l’atelier, il occupe un poste clé dans tous les secteurs industriels (aéronautique, agroalimentaire, cosmétique, pharmaceutique, automobile, mécanique, chimique, traitement de l’eau..). Son objectif : améliorer la productivité (rendement, qualité) et simplifier les process

A partir du dossier de fabrication transmis par le bureau d’études, il établit les tâches et le temps nécessaires à la fabrication d’un produit, les matières premières et matériels nécessaires. Il définit les fiches de poste de salariés. Il prépare et rédige les documents techniques (fiches de fabrication, notices techniques), renseigne les bases de données des processus de fabrication. Il tient compte pour cela de l’avis du service production, des fournisseurs de matériels.

Il s’assure ensuite du bon déroulement de la production et de sa qualité, analyse les dysfonctionnements et met en place les actions correctives. Son rôle est aussi d’apporter un appui aux services qualité, études et production. 

Selon la taille et l’organisation de l’entreprise, le technicien méthodes est rattaché au service qualité ou au département des méthodes où il exerce sous la responsabilité de l’ingénieur méthodes. 

Le technicien méthodes doit avoir une bonne connaissance du  secteur d’activité dans lequel il évolue et des processus de production. Il maîtrise l’utilisation de certains progiciels (DAO/direction assistée par ordinateur, CAO/conception assistée par ordinateur, FAO/fabrication assistée par ordinateur, GPAO/gestion de la production assistée par ordinateur, TGAO/technologie de groupe assistée par ordinateur), les méthodes d’organisation du travail et de résolution de programmes et l’anglais technique. 

Son esprit d’analyse et de synthèse lui permettent d’appréhender les process dans leur ensemble et de proposer des solutions pertinentes dans le respect des normes QHSE. Le technicien des méthodes doit être précis, rigoureux et organisé. Amené à avoir des relations fréquentes avec les autres services (équipes de production, bureau d’études) il doit également avoir le sens du relationnel. 

Le technicien méthodes a généralement des horaires réguliers mais parfois il peut être assujetti à des astreintes.

Études / Formation pour devenir Technicien / Technicienne méthodes de production

Le poste de technicien de méthodes et accessible à partir d’un bac + 2 : 

Niveau bac + 2 : DUT ou BTS du secteur industriel, de la mode pour l'industrie textile comme par exemple : 

  • BTS CIRA - contrôle industriel et régulation automatique,
  • BTS CRSA - conception et réalisation de systèmes automatiques,
  • BTS Electrotechnique,
  • BTS - ATI assistance technique d’ingénieur,
  • BTS métiers de la mode options vêtements ou chaussure et maroquinerie,
  • DUT - GMP génie mécanique et productique,
     

Niveau bac + 3 : Licence pro du domaine

  • Licence professionnelle (LP) métiers de l’industrie : gestion de la production industrielle spécialité amélioration continue de la production industrielle (Tours), 
  • Licence pro matériaux et structures : gestion, conception etv industrialisation
  • Licence pro analyse qualité et contrôle des matériaux produits parcours physique industrielle
  • Licence pro industries agroalimentaires : gestion, production et valorisation 

Salaires

environ 2 000 € brut/mois

Evolutions de carrière

Après plusieurs années, le technicien des méthodes peut évoluer vers des postes d’encadrement (responsable de méthodes, responsable qualité, chef d’atelier).  Avec une formation complémentaire, il peut accéder à la fonction d’ingénieur.


Crédit photo : Fotolia