https://www.cidj.com/

Technicien / Technicienne biologiste

  • Alimentation - Agroalimentaire
  • Biologie - Chimie
  • Santé - Paramédical
Le technicien biologiste réalise des analyses biologiques et des contrôles de produits dans des laboratoires. Il ou elle s’occupe également de la maintenance des appareils et de la préparation des protocoles d’expériences ou d’analyses.

Description métier

Le technicien biologiste réalise, à partir de protocoles préalablement définis, des analyses qui utilisent un ensemble de techniques propre à un domaine (cultures, dosages biologiques, techniques histologiques, immunologiques, biochimiques, biologie moléculaire). 

Il ou elle contrôle dans un premier temps la qualité des matières premières à analyser, met les échantillons en culture et procéde aux analyses conformément aux protocoles définis. 

Puis il ou elle rassemble les résultats, les met en forme, rédige les comptes-rendus puis les saisit au sein d'un LIMS (laboratory information management system), système de gestion de l'information spécifique de laboratoire.

Le technicien biologiste est chargé également chargé de la maintenance de 1er niveau et de l'étalonnage des appareils de mesure. 

Il ou elle applique, en situation de travail, des règles d’hygiène et de sécurité et celles spécifiques à la manipulation de certains produits.

Le technicien biologiste doit savoir consulter et exploiter une documentation technique, parfois complexe et lire, avec une bonne compréhension, l’anglais technique du domaine.

Dans un laboratoire de recherche et développement, le technicien biologiste est encadré par un ingénieur biologiste, un médecin  ou un docteur en pharmacie qui ont la responsabilité des résultats.

Par exemple, créer un nouveau médicament ou un nouveau yaourt demande de nombreuses manipulations : il faut réaliser des analyses biologiques pour s'assurer que le produit répond aux normes, contrôler l'acidité, la texture, bref, l'analyser à chaque étape de sa fabrication.

Le technicien biologiste doit posséder une connaissance opérationnelle des technologies mises en œuvre dans l’appareillage (optique, automatisme, micro-informatique, mécanique). Il doit situer son intervention dans une procédure plus large et collaborer avec les autres intervenants. Il doit aussi connaître les risques chimiques, biologiques liés aux produits, matériels et techniques utilisés ainsi que les réglementations de sécurité adaptées aux produits à risque et les transposer aux situations de travail.

Les techniciens biologistes travaillent surtout pour la biologie médicale, l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique ou cosmétique et la recherche liée à ces domaines industriels et scientifiques. Il intervient enfin dans le contrôle qualité des eaux et la valorisation de certains déchets.

Études / Formation pour devenir Technicien / Technicienne biologiste

La profession est très hétérogène et il n'est pas rare de trouver à un poste de technicien des diplômés d'origine assez diverse. Les formations les plus prisées sont les BTS et BUT.

Exemples de formations : 

niveau bac + 2 

  • BTS ABM - analyses de biologie médicale
  • BTSA Anabiotec - analyses biologiques, biotechnologiques, agricoles et environnementales
  • BTSA BIOQUALIM - qualité, alimentation, innovation et maîtrise sanitaire
  • DEUST biotechnologies
  • DEUST TLM - technicien de la mer et du littoral parcours VPBA - valorisation et production de bio ressources aquatiques
  • DEUST ABM - analyses des milieux biologiques
  • BTS bioanalyses et contrôles
  • BTS biotechnologies
  • BTS métiers de la chimie
  • BTS Bioqualité 
  • BTSA bioqualim

D’autres BTS peuvent également être pris en compte dans des domaines industriels comme les labos des industries alimentaires.

niveau bac + 3

  • BUT GB - génie biologique 
  • BUT GC GP - génie chimique, génie des procédés options procédés ou bio procédés
  • Licence professionnelle biologie analytique et expérimentale
    Différents parcours : animal, végétal, microbiologie (ESTBA Paris)
  • Licence professionnelle chimie analytique contrôle qualité environnement
    Différents parcours : MTACB - méthodes et techniques d'analyses chimiques et biologiques (Aix Marseille Université), bioanalyse et qualité pour les laboratoires d'analyses médicales,
  • Licence professionnelle bio-industries et biotechnologies
    Différents parcours : métiers de la biotechnologie, génie biologique, microscopique et qualité, culture de tissus et de cellules et biologie moléculaires, microbiologie industrielle et biotech
  • Licence professionnelle métiers de la qualité
    Différents parcours : laboratoires de biologie médicale et établissements de santé
  • Licence professionnelle métiers de la mer
    Différents parcours : Aquaval - valorisation des produits de la mer
  • Licence professionnelle industries agroalimentaires : gestion, production et valorisation
    Différents parcours : qualité et sécurité des aliments (ESTBA Paris), analyses des aliments substances naturelles (Lyon 1)
  • DE de technicien de laboratoire médical (pour exercer dans le milieu médical)
  • Licence sciences de la vie
  • Licence sciences et technologie
    Différents parcours : biologie et biotechnologies (Cnam)
  • Bachelor assistant ingénieur en biologie, biochimie, biotechnologies (ESTBB)

Salaires

Le salaire mensuel brut de début de carrière d'un technicien biologiste est compris entre 1 800 € et 2 000 € pour un titulaire d’un bac + 2.

Selon les industries et les entreprises concernées les salaires peuvent être assez différents.

Evolutions de carrière

Avec plusieurs années d’expérience, le technicien biologiste peut devenir responsable d’une équipe puis (plus rarement) d’un laboratoire. Par le biais de la formation continue, il peut entreprendre une formation d’ingénieur.

Il peut également se tourner vers des fonctions technico-commerciales. 


Crédit photo : Wavebreak Media Micro - Fotolia