https://www.cidj.com/

Médecin militaire

Synonymes : médecin des armées, médecin des forces

  • Santé - Paramédical
Généraliste, spécialiste hospitalier ou chercheur, le médecin militaire (H/F) assure le soutien médical des forces armées (soins, prévention..) dans le service de santé des armées ou lors des opérations extérieures. En hôpital militaire, il ou elle soigne également les civils.

Description métier

Rattachés au service de santé des armées, les médecins militaires exercent dans les antennes médicales militaires (80% d’entre eux), les hôpitaux militaires ou en centre de recherche. Dans le cadre de leur spécialité, ils participent également aux opérations extérieures.

Le médecin militaire généraliste ou médecin des forces s'occupe du personnel militaire exclusivement. Il assure les soins, les visites médicales, la préparation des personnels aux missions, des activités de prévention dans les centres de santé des 3 corps d’armées (Terre, Air, Marine) et de la gendarmerie. En mission extérieure, il soigne les blessés et apporte des soins d’urgence. 

Le médecin militaire hospitalier est employé au sein des hôpitaux d’instruction des armées (HIA) qui accueillent à la fois des militaires et des civils. Il est spécialisé : chirurgien, anesthésiste réanimateur, cardiologue. Il intervient également en antenne chirurgicale lors des missions extérieures. 

Le médecin militaire chercheur exerce au sein de l’institut de recherche biomédicales des armées. Il participe au développement et aux recherches de techniques de protection et de prévention des militaires et peut-être également amené à intervenir pour des missions sur le terrain.  
 

Études / Formation pour devenir Médecin militaire

Les médecins militaires sont recrutés par concours ou sur titre : 

par concours de recrutement organisé par l’école de santé des armées – ESA  (voie la plus classique)

Concours sélectif accessible après un bac général à dominante scientifique (environ 2 000 candidats pour 120 postes par an). Filière PASS exclusive. 

Pour candidater : https://ocean.siec.education.fr/ rubrique Autres ministères - Concours du service de santé des armées.

Les lauréats suivent un double cursus : formation en médecine de 6 ans (université Claude Bernard de Lyon 1)  + formation médico-militaire au sein de l’ESA.
Durant leur formation, ils sont rémunérés (450 € la première année puis 1 500 € par mois).  
Ils poursuivent ensuite leur internat dans l’un des 8 hôpitaux militaires (HIA).

A noter, un concours parallèle est également proposé aux étudiants de médecine pour intégrer le parcours de formation de médecin militaire entre la 2° et 6° année. 

Au terme de leur formation, les étudiants obtiennent le DE de médecin + un mastère spécialisé en santé des armées. Les élèves ont le statut d'officier et s’engagent pour 21 ans minimum. 

Pour les dates de concours, le nombre de places offertes et les annales du concours, consulter le site de l’ESA.

Par contrat (3 ans renouvelable)

L’armée recrute également des médecins généralistes ou spécialistes diplômés d’Etat. Recrutement sur dossier.

Salaires

Le médecin militaire est rémunéré selon une grille indiciaire (5 grades).

Pour un médecin militaire débutant, le traitement brut mensuel est de 2 783,50 €. A cette base, s’ajoute un supplément familial, une indemnité de résidence, la GIPA (garantie individuelle du pouvoir d’achat), une indemnité OPEX.

Les médecins généralistes sont recrutés comme officier sous contrat (premier grade).

Les médecins expérimentés sont recrutés comme officier commissionné (rémunération selon expérience).

Evolutions de carrière

Le médecin militaire évolue au sein de la grille indiciaire tout au long de sa carrière (changement d’indice et changement de grade).

Il mute généralement tous les 3 ou 5 ans environ et peut également changer de corps d’armée.


Crédit photo : Bernard Sidler

Vous pourriez être intéressé(e) par...