http://www.cidj.com/

Infirmier / Infirmière de bloc opératoire

Synonymes : infirmier en salle d’opération

  • Santé
L’infirmière de bloc opératoire intervient avant, pendant et après une opération. Elle prépare le matériel, assiste le patient et joue le rôle d’instrumentiste du chirurgien pendant l’intervention. Elle est également présente en salle de réveil.

Description métier

L'infirmier ou l’infirmière de bloc opératoire travaille sous la responsabilité du chirurgien et d’un cadre infirmier. Ses activités et gestes techniques peuvent se décliner en trois phases.

Avant une opération, elle prépare la salle, la ventile et vérifie le matériel en fonction de l’intervention avant de le mettre en place : matériel endoscopique, ampli, microscope, colonne vidéo…

Elle change les filtres à eau destinée au lavage chirurgical des mains, puis accueille le patient et l’installe sur la table d’opération. Elle habille ensuite le chirurgien de sa tenue stérile.

Pendant l’intervention, elle module les intensités du matériel, assiste le chirurgien dans tous ses gestes techniques et ouvre boîtes et sachets après contrôle des témoins de stérilisation.

À ce stade, sa collaboration avec le médecin et l’infirmière anesthésiste est primordiale : elle effectue le comptage des compresses, vérifie le niveau des liquides, transcrit les résultats des mesures et rédige fiches postopératoires et feuilles de bactériologie.

Après l’opération, l’infirmière achemine les pièces anatomiques au laboratoire, évacue les containers de linge souillé et veille au nettoyage du bloc selon le protocole : son rôle est important dans l’hygiène des locaux et la prévention des infections nosocomiales. Enfin, elle assure la transmission avec l’équipe de relève.

L’infirmière de bloc opératoire opère debout, très souvent dans l’urgence et le stress, et selon des horaires irréguliers liés au tableau de service et qui n’excluent pas le travail de nuit.

En parallèle de son activité, l’infirmière « salle d’op’ » assure souvent des tâches de formation.

On compte environ 7 225 infirmiers de bloc-opératoire en exercice.

Études / Formation pour devenir Infirmier / Infirmière de bloc opératoire

Une infirmière spécialisée en bloc opératoire est d’abord infirmière diplômée d’État formée dans un IFSI (institut de formation en soins infirmiers) ou une sage-femme.

La spécialisation bloc opératoire est accessible après 2 ans d'exercice après un concours d'entrée et  une formation de 18 mois débouchant sur la qualification IBODE (infirmier bloc opératoire)

La formation  permet d'acquérir un savoir essentiel sur les techniques chirurgicales, l'environnement technologique des blocs opératoires, les matériels et matériaux utilisés lors des actes invasifs et des interventions chirugicales, l'hygiène en bloc opératoire et secteurs associés. 

L'accès à la qualification  IBODE peut se faire également par la VAE (validation des acquis de l'expérience).

À noter : le coût de la spécialisation est souvent pris en charge par l’établissement hospitalier d’origine.

Salaires

De 1 800 € à 2 100 € brut par mois + primes éventuelles, selon l’établissement.

Evolutions de carrière

Un infirmière de bloc opératoire peut évoluer vers des postes d’encadrement hospitalier (www.cadredesante.com).

Il peut assurer également des enseignements dans les écoles de cadres infirmiers en qualité de monitrice.

Possibilité également de devenir infirmier en pratique avancée en passant le DEIPA (diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée). L'infirmier de pratique avancée suit un patient confié par un médecin pour des tâches comme le renouvellement d'ordonnance, la prescription d'examens. 
Le DEIPA est une formation de niveau bac + 5 accessible en formation initiale et continue aux titulaires du DE infirmier ou d'une équivalence auropéenne et ayant 3 ans d'expérience.


Crédit photo : Pixabay