https://www.cidj.com/

Fiabiliste maintenance

Synonymes : ingénieur fiabiliste, planificateur de maintenance, coordonnateur maintenance, technicien process maintenance, technicien fiabiliste maintenance, ingénieur méthodes maintenance

  • Matériaux - Industrie
  • Mécanique - Automobile
Le ou la fiabiliste dans le domaine de la maintenance industrielle est en charge de l’optimisation et de la fiabilisation des équipements de production ou d’exploitation (maintenance préventive ).

Description métier

Dans l’industrie, les pannes et défaillances des équipements et matériels peuvent être très problématiques. Réduire la fréquence et la récurrence de ces événements pour diminuer les coûts de la maintenance, augmenter la durée de fonctionnement des machines et les performances au niveau des coûts et de la production, telles sont les missions du fiabiliste maintenance. 

Pour cela, le ou la fiabiliste maintenance définit et met en œuvre un programme de maintenance prédictive et préventive pour anticiper ces dysfonctionnements. Technicien ou ingénieur, le périmètre de ses missions est plus ou moins étendu.

Il ou elle effectue des inspections prédictives des matériels, mène des études de fiabilité (criticité des équipements, analyse et récurrence des pannes) de maintenabilité et de disponibilité grâce à l’analyse des informations disponibles via les différents systèmes informatiques (SAP, GMAO, gestion technique de fabrication..), détermine et suit les indicateurs de performance.

Il ou elle prépare les arrêts programmés des installations, propose des solutions d’amélioration (méthodes et/ou matériels), participe aux projets d’investissements et de travaux, gère le stock de pièces de rechange et effectue les demandes d’achats, met à jour les procédures et documentations techniques.

Le ou la fiabiliste dispose d'un solide bagage technique dans le domaine de la maintenance : logiciels GMAO/SAP, réglementation/législation et normes relatives à la sécurité, contrôle statistique des procédés, installation/entretien et réparation des équipements et matériels, anglais technique. Il peut exercer dans de multiples secteurs industriels.

Études / Formation pour devenir Fiabiliste maintenance

Le fiabiliste a au minimum une formation de niveau bac + 2 / +3 dans le domaine industriel (secteur industriel, maintenance, génie mécanique.. ). 

Exemples de formations : 

Niveau bac + 2 (technicien fiabiliste)

•    BTS CIRA - contrôle industriel et régulation automatique
•    BTS électrotechnique
•    BTS MS - maintenance de systèmes 

Niveau bac + 3 

•    BUT GIM - génie industriel et maintenance
•    BUT GEII - génie électrique et informatique industrielle
•    Licence professionnelle maintenance des systèmes industriels, de production et d'énergie
•    Licence professionnelle maintenance et technologie : contrôle industriel
•    Licence professionnelle maintenance et technologie : électronique, instrumentation
•    Licence professionnelle maintenance et technologie : organisation de la maintenance
•    Licence professionnelle maintenance et technologie : systèmes pluritechniques
•    Licence professionnelle maintenance et technologie : technologie médicale et biomédicale
•    Licence professionnelle métiers de l'industrie : mécanique
•    Licence professionnelle métiers de l'industrie : mécatronique, robotique
•    Licence sciences pour l’ingénieur


Bac + 5 (ingénieur fiabiliste)

•    Diplôme d’ingénieur (Ensam, Cesi, Supmeca.. )
•    Master en mécanique
•    Master EEA – électronique, énergie électrique, automatique
•    Master ingénierie et maintenance des systèmes pour l’aéronautique et les transports
•    Master ingénierie des systèmes complexes
•    Master génie industriel
Différents parcours : risques industriels et maintenance (ULCO)

Plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

A partir de 2 500 € brut mensuels pour un technicien.
A partir de 3 000 € brut mensuels pour un ingénieur.

Evolutions de carrière

Possibilité d’évoluer vers un poste de directeur·trice technique.


Crédit photo : Unsplash