https://www.cidj.com/

Electromécanicien / Electromécanicienne

  • Matériaux - Industrie
  • Mécanique - Automobile
L’électromécanicien ou l’électromécanicienne installe, répare et entretient des installations intégrant à la fois des éléments électriques et mécaniques. Il ou elle exerce dans de multiples secteurs.

Description métier

L’électromécanicien ou l’électromécanicienne assure la maintenance préventive et curative d’installations et de matériels composés d’éléments électriques, mécaniques, pneumatiques et hydrauliques : changement de pièces, interventions sur les circuits, entretien, prévention des pannes, préparation et réalisation de chantiers de renouvellement électromécanique, gestion de la sous-traitance pour les interventions plus importantes et complexes. 

Il installe et règle aussi des équipements automatisés autonomes ou des systèmes industriels automatisés.

Les électromécaniciens doivent être polyvalents tant au niveau de leurs interventions que des matériels maintenus (compresseur, robot industriel, pompe, moteur, transformateur …) même s’ils peuvent être spécialisés sur certains types de matériels ou d’installations (assainissement et eau potable, déchets, agroalimentaire, énergie, aéronautique, ascenseur, matériel agricole, BTP, transport…).

Après intervention, ils renseignent les comptes rendus de contrôle et d'intervention ainsi que l'outil de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur). 

Selon les cas, ils peuvent aussi remplir d'autres tâches administratives ou de gestion : suivi des pièces détachées, mise à jour des plans électriques, évolution des méthodes... 

Au-delà des compétences purement techniques, le métier nécessite aussi des compétences en informatique technique. L’électromécanicien doit avoir une certaine habileté manuelle, un bon esprit d’analyse et de déduction et se tenir au courant des évolutions et innovations techniques. Si le métier d'électromécanicien ressemble beaucoup à celui de technicien de maintenance industrielle, l'électromécanicien réalise des tâches plus axées sur l'électricité. 

L’électromécanicien peut exercer son activité au sein du service maintenance d'une usine et d'entreprises industrielles de tout secteur. Il peut également travailler chez un prestataire de service. Les horaires peuvent être décalés et soumis à des astreintes selon l’employeur et le secteur d’activité.
 

Études / Formation pour devenir Electromécanicien / Electromécanicienne

L’électromécanicien ou l'électromécanicienne a au minimum un niveau bac ou bac + 2 en électromécanique, électrotechnique, maintenance. Des habilitations, obligatoires pour intervenir sur certains équipements, sont souvent exigées. 

Exemples de formations : 

Niveau bac

  • Bac pro MSPC - maintenance des systèmes de production connectés
  • Bac pro Melec - métiers de l'électricité et de ses environnements connectés
  • TP technicien d'équipement et d'exploitation en électricité
  • Technicien d'équipement et d'exploitation en électricité

Niveau bac + 2

  • BTS MS - maintenance des systèmes
  • BTS CPRP - conception des processus de réalisation de produits 
  • BTS CRSA - conception et réalisation de systèmes automatiques
  • BTS électrotechnique 

Niveau bac + 3

  • Licence professionnelle mention métiers de l'électricité et de l'énergie
    Différents parcours : contrôle des systèmes industriels électriques (université de Strasbourg)
  • BUT GEII - génie électrique et informatique industrielle
  • BUT GMP - génie industrielle et maintenance

Salaires

Entre 2 300 € et 2 600 € brut mensuel. 

 

Evolutions de carrière

Possibilité d’évoluer vers des postes de chargé de travaux électromécaniques (suivi technique de projets de renouvellement et d'installation d'équipements électromécaniques), chef d’équipe, responsable maintenance.


Crédit photo : Suez