Stage aux Émirats arabes unis, une aventure au long cours

  • Stage
  • Stage à l'étranger
  • Stage à l'étranger

Vous souhaitez partir faire un stage aux Émirats arabes unis ? Il va falloir vous retrousser les manches ! Le statut de stagiaire n'existe pas dans le droit du travail émirien, les offres de stages sont donc assez rares. Voici cependant quelques conseils à appliquer pour mettre toutes les chances de votre côté.

Privilégiez les stages longs

Difficile d'envisager un stage de moins de six mois aux Émirats arabes unis. Car pour effectuer ce stage, qui équivaut plutôt à un CDD, vous devrez absolument fournir un visa de travail identique à celui d'une embauche classique. "Ce visa est très cher, environ 800 €, et reste à la charge de l'employeur. La préférence est donc donnée aux stagiaires longue durée qui pourront intégrer l'entreprise à l'issue du stage, ou à des VIE", explique Amélie Farizon, responsable du recrutement au French Business Council de Dubai.

Bac + 5 : les profils recherchés

"On vient à Dubai pour faire carrière ou gagner de l'argent", ajoute Amélie Farizon. Le marché est concurrentiel et cosmopolite, avec une forte mobilité des salariés. Les employeurs cherchent donc plutôt des étudiants de niveau bac + 5, avec une première expérience. "Les profils recherchés sont ceux de conseiller marketing, business developper, assistant commercial ou tous les métiers de back-office".

De plus en plus d'entreprises françaises

Le nombre d'entreprises françaises qui s'installent augmente de 10% par an, il y en a près de 600 aujourd'hui. De grands groupes de l'aéronautique, de l'armement, du secteur hôtelier, de la distribuition (Carrefour, Géant Casino, Galeries Lafayette) et du secteur bancaire (BNP-Paribas, Crédit agricole, Natixis et Société générale) sont implantés aux Émirats arabes unis. Cela peut-être une première piste pour trouver un stage.

Pour connaître le nom et les coordonnées de ces entreprises, rapprochez-vous des chambres de commerce et d'industrie françaises de Dubai et Abu Dhabi. Cependant, ces entreprises restent quand même assez frileuses à l'idée de prendre des stagiaires. "En général, ceux qui réussissent à trouver un stage aux Émirats arabes unis connaissent quelqu'un sur place. L'importance du réseau et de la cooptation est primordial", explique Amélie Farizon.

Un stage dans une entreprise internationale

D'autres entreprises locales ou internationales sont susceptibles de prendrer des stagiaires. Le domaine du luxe, notamment, est très implanté dans le pays. Plus de 180 marques sont représentées et appartiennent à un seul et même groupe : Chalhoub. Ce distributeur est susceptible de prendre des stagiaires pour au moins six mois. Pour postuler, vous pouvez envoyer votre candidature sur leur site web, à la rubrique "working with us".

Pour connaître les autres entreprises implantées, vous pouvez consulter l'annuaire de la chambre de commerce de Dubai qui recense les entreprises du pays par zone géographique et par secteur d'activité. Un bon moyen de repérer vos futurs employeurs.

Les organisations françaises recrutent des stagiaires

Autre possibilité pour trouver un stage aux Émirats arabes unis, les organisations françaises : ambassades, consulats, alliances françaises… Il y a notamment deux alliances françaises, une annexe et un institut français aux Émirats arabes unis. Retrouvez le témoignage de Camille, actuellement en stage à l'alliance française de Dubai.

Vous pouvez également contacter l'ambassade et le consulat. Pour connaître les procédures de recrutement, lire notre dossier trouver un stage à l'étranger dans une organisation française.

L'Exposition universelle de 2020
C'est officiel, l'Exposition universelle de 2020 aura lieu à Dubai. Une opportunité à saisir pour les futurs stagiaires, car "300 000 personnes devraient être recrutées", précise Amélie Farizon.

Un coût de la vie très élevé

Les Émirats arabes unis sont dotés d'hôtels de luxe de premier plan et les autorités ont opté pour un tourisme haut de gamme. Les tarifs pratiqués sont donc très élevés, il faut compter entre 170 et 200 € pour une nuit. Il existe peu d'hôtels de catégorie inférieure, mais quelques-uns ont ouvert récemment à des tarifs plus abordables, environ 80 € la nuit.

Il y a également quelques rares auberges de jeunesse, mais il faut compter entre 35 et 45 € la nuit pour une chambre simple. À Dubai, dans le quartier résidentiel, un studio vous coûtera entre 950 et 1 050 €. La colocation est interdite et les appartements se louent souvent pour une durée minimale d'un an.

L'anglais est indispensable

L'arabe littéraire est un plus, mais n'est pas obligatoire. Cela peut faciliter les relations en dehors du travail ou la vie quotidienne. En revanche, le niveau d'anglais doit être suffisant car c'est la langue officielle de travail, quelque soit l'entreprise.

Dernier conseil, faites attention à la période durant laquelle  vous souhaitez faire votre stage. "L'été, d'avril à octobre, il peut faire facilement 40° dans la rue, c'est difficile à tenir", conclut Amélie farizon.

Le VIE, un bon moyen d'aller aux Emirats arabes unis
Il est beaucoup plus facile de partir en volontariat international d'entreprise (VIE) qu'en stage. Véritable tremplin vers une carrière internationale, il débouche souvent sur une embauche ! Il faut être âgé de 18 à 28 ans et sa durée varie de 6 à 24 mois. Une indemnité mensuelle est prévue.

CIDJ © CIDJ
Article mis à jour le 21/05/2018 / créé le 27-11-2013