• actualité

Des aides financières pour faciliter l’embauche des jeunes

  • Recrutement
  • Jeunes diplômés
  • Apprentissage
Des aides financières pour faciliter l’embauche des jeunes

Afin de faciliter l’embauche des jeunes, l’État a mis en place des mesures incitatives pour les entreprises qui devraient sans doute avoir une incidence sur les recrutements dans les mois à venir.

La situation sanitaire a eu un impact sur de nombreux secteurs d’activité tels que l’hôtellerie-restauration ou les loisirs. Nombre d’entreprises se sont retrouvées en difficulté. La reprise de l’activité n’est pas pour autant synonyme de recrutement. Les stages, alternances et embauches prévus ont parfois été reportés ou annulés. En période difficile, les entreprises ont tendance à miser sur les profils expérimentés, car les jeunes diplômés nécessitent un temps d’adaptation pour être opérationnels et les alternants ont besoin d'un accompagnement.

Des aides financières étendues aux contrats de professionnalisation

Pour éviter que la situation économique n’engendre un ralentissement du recrutement de jeunes diplômés ou en alternance, l’État avait déjà mis en place des mesures cet été.

Il s’agissait d’une aide financière de 5 000 à 8 000 € attribuée aux entreprises qui embauchent des apprentis du CAP à la licence professionnelle, entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

La mesure excluait alors les formations niveau master et grandes écoles, provoquant alors quelques interrogations dans l’enseignement supérieur. Un communiqué commun publié, entre autres, par la Conférence des grandes écoles, la Conférence des directeurs d’universités, la Conférence des directeurs d’écoles d’ingénieurs et l’Association nationale des apprentis de France, évoquait une crainte que les entreprises soient tentées de se détourner des profils de plus haut niveau de qualification au profit de ceux ciblés par ces aides.

Le Gouvernement a donc décidé d’étendre ces aides financières au niveau master et équivalent. Les contrats de professionnalisation, pour les jeunes jusqu’à 30 ans, sont également concernés par cette extension.

Incitation à embaucher des jeunes de moins de 26 ans

Parallèlement, le plan "1 jeune, 1 solution" a instauré une aide à l’embauche pour les entreprises recrutant des jeunes de moins de 26 ans en CDI ou CDD d’au moins 3 mois, entre août 2020 et janvier 2021. Il s’agit d’une compensation de charges pouvant aller jusqu'à 4 000 € sur une année pour un temps plein.

 

 

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 21-09-2020 / créée le 21-09-2020

Crédit photo : Pixabay

Vous pourriez être intéressé(e) par...