• actualité

Coloc originale : jeunes et seniors font front commun contre la solitude

  • Colocation
La colocation intergénérationnelle

Pour rompre l’isolement des personnes âgées et répondre à la précarité étudiante, des initiatives intergénérationnelles émergent ici et là. À Montpellier, la ville propose aux étudiants de faire une coloc dans une maison de retraite.

Si chacun y trouve son compte (un logement pour certains, une présence pour d’autres), tous se retrouvent autour d’un intérêt commun : celui de ne pas vivre seul tout en participant à une aventure solidaire.

Un loyer bas contre 3 heures de bénévolat

Quand on pense colocation, on imagine volontiers une bande de jeunes, un joyeux bordel et un frigo souvent vide. On pense rarement aux maisons de retraite, et pourtant on a tort. La ville de Montpellier met en place une coloc pour le moins originale. En effet, cinq Ehpad de la ville proposent d’accueillir une vingtaine d’étudiants contre un loyer intéressant. Ainsi, pour une chambre meublée dans l’un des anciens appartements de fonction de la résidence, l’étudiant déboursera « entre 190 et 290 euros », d’après les informations rapportées par Ouest-France. En échange, les jeunes doivent réaliser « au moins 3 heures de bénévolat par semaine au profit des résidents ». En fonction de leur profil et de leurs talents, les étudiants peuvent proposer des ateliers jardinage, peinture, coiffure ou encore musique. Une bien belle initiative en faveur du lien social en somme. Lancé il y a 4 ans, le projet fait des adeptes selon le CCAS de Montpellier. Si cela vous intéresse pour la rentrée prochaine, les candidatures sont à déposer sur le site internet de la ville avant le 15 juin 2022.

Un lien qui profite à tous

Mais la coloc intergénérationnelle n’est pas cantonnée aux maisons de retraite. Il est également possible de louer une chambre chez une personne âgée. Une formule qui fait ses preuves depuis plusieurs années mais qui demande un certain engagement. Pour l'étudiant, cela implique souvent de rendre quelques services ou d’être présent certains soirs pour tenir compagnie à la personne âgée qui l'accueille. Pour vous faire une idée, lisez le témoignage d’Audrey et Antoine, chacun en coloc avec une personne âgée. L'avantage, c'est que ce type de logement solidaire ne se limite pas qu'à partager un toit. C'est bien souvent une aventure humaine très enrichissante.

Pour trouver une coloc intergénérationnelle, rapprochez-vous de votre Crous ou rendez-vous sur le site du réseau national Cohabilis ou d’associations comme Ensemble2Générations.

Génération X, Y, Z, boomer, senior... À l’heure où l’on est tous rangés dans des cases, le lien intergénérationnel promet le contact et l’échange entre des personnes d’âge différent. Et généralement, ça profite à tous. Le Japon qui fait face à un vieillissement important de sa population l'a bien compris. C'est pourquoi la ville de Chiba, située à 1 heure à l’est de Tokyo, va proposer de l’argent aux jeunes couples japonais pour les inciter à venir s’installer dans des résidences où vivent principalement des seniors. Un moyen de redynamiser les provinces désertées par les jeunes dont pourrait bien s’inspirer la France.

 

 

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 01-06-2022 / créée le 01-06-2022

Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...