Emploi en Chine : de nouvelles opportunités pour les commerciaux

  • Chine
Emploi en Chine : de nouvelles opportunités pour les commerciaux

Quelles sont les opportunités d’emploi en Chine ? Dans quels secteurs et sur quelles fonctions ? CIDJ.COM est allé à la rencontre de professionnels qui connaissent le marché de l’emploi chinois afin de savoir où chercher en priorité.

Si le profil ingénieur continue d’intéresser les recruteurs, ceux-ci embauchent également aujourd’hui des candidats issus de formations commerciales.

Un marché intérieur en pleine expansion

La Chine devient un bassin de consommation, analyse Olivier Verot, rédacteur en chef du site Marketing Chine. Avec l’émergence d’une classe aisée qui représente près de 200 millions de consommateurs et qui achète les produits haut de gamme des marques étrangères, les perspectives sont immenses.” Forte de 1,3 milliard d’habitants, la Chine présente des débouchés énormes pour la vente de biens et de services, d’autant que sa population s’enrichit considérablement.

Par conséquent, la Chine attire toujours plus d’investisseurs étrangers. Selon Wang Hua, responsable du programme Chine de l’école Euromed, “il y a aujourd’hui plus de 1 000 entreprises françaises présentes en Chine, y compris des PME, et leur nombre continue d’augmenter”.

Commerciaux et technico-commerciaux : des profils recherchés

La vraie nouveauté du marché de l’emploi chinois, annonce Olivier Verot, ce sont les jeunes étrangers, français notamment, qui se font recruter pour vendre sur le marché chinois des produits français ou fabriqués en Chine sous une étiquette française.” Ce que confirme Patricia Batto, maître de conférences en langue et civilisation chinoise : “Des entreprises chinoises recrutent des Français pour leur vitrine, afin de se donner une image internationale.”

Avec un profil commercial, vous pourrez trouver un emploi en Chine sur des fonctions commerciales pures, mais aussi sur d'autres qui s’y rattachent : gestion de projet, marketing, services et administration de l’entreprise. “Les profils commerciaux ou technico-commerciaux, spécialisés dans un secteur et capables de communiquer en chinois auront le plus de chances”, prévient Olivier Verot.

Si vous ne parlez pas ou très peu chinois, misez sur les emplois en Chine ouverts à l’international. “Les jeunes Français sont souvent recrutés en Chine sur des activités commerciales hors Chine, pour la région Asie-Pacifique. Cela leur permet de travailler en anglais, langue de communication entre les pays asiatiques”, observe Wang Hua.

Selon Denis Boissin, de Skema Suzhou, “d’autres métiers sont accessibles sans avoir un très bon niveau de chinois, notamment dans l’import-export, les relations client-fournisseur, l’hôtellerie et le tourisme pour la clientèle étrangère”.

Des offres d’emploi dans les secteurs du vin et du luxe

“Le vin est un secteur qui recrute particulièrement les jeunes Français, affirme Olivier Verot. Pour les départs en volontariat international en entreprise (VIE), une offre sur deux concernant la Chine est dans l’industrie du vin.” Denis Boissin remarque de son côté que, “pour le vin et les produits connotés français, c’est important pour les employeurs chinois d’avoir un Français dans l’équipe”.

D’autres secteurs sont susceptibles d’apprécier les candidatures de jeunes Français : la cosmétique et le luxe. “Mais il n’y a pas beaucoup d’offres, met en garde Olivier Verot. Dans ces secteurs, les recrutements se font souvent par réseau et non par annonce officielle.”

Un stage pour rebondir sur un véritable emploi

Vous trouverez des offres d’emploi en Chine sur des sites chinois comme ZhaopinChinaHR51jobHK Jobs ou encore sur le site Civiweb si vous souhaitez partir en VIE. “Mais il faut être réaliste, nuance Wei Shen. Tout le monde ne peut pas aller en Chine en espérant trouver un emploi immédiatement. Ce dont la Chine a besoin aujourd’hui, ce sont de jeunes qui ont une formation internationale, une bonne connaissance de leur domaine, et un savoir-faire local.”

Si la Chine vous attire, il est donc important de vous y faire d’abord une première expérience, qui ne sera pas forcément un emploi, mais qui vous aidera à en trouver un. “Faire un séjour d’études en Chine ou accepter un stage, éventuellement non rémunéré, vous permettra de mieux vous vendre ensuite pour une première embauche”, suggère Olivier Verot.

 

CIDJ © CIDJ
Article mis à jour le 26/02/2018 / créé le 23-10-2012