Au pair à l'étranger : trouver une famille d’accueil

  • Au pair
Au pair à l'étranger : trouver une famille d’accueil

Deux possibilités pour partir au pair  : soit passer par un organisme qui vous choisira une famille d’accueil dans le pays, soit vous débrouiller seul(e) en espérant trouver un super foyer ! Nos conseils

Globalement, pour partir au pair en toute sécurité, il semble plus sûr de s’offrir les services d’une agence de placement plutôt que de chercher par soi-même le bon plan. Toutefois, quelques recommandations s’imposent dans un cas comme dans l’autre.

Partir au pair par l'intermédiaire d'une agence

Choisissez de préférence une agence de placement au pair adhérente à l'Ufaap (Union française des agences au pair, regroupement d'agences spécialisées dans le placement au pair en France et à l'étranger). Ces agences, signataires d'une charte de qualité, sont aussi membres des réseaux International Au Pair Association, qui a elle aussi une charte de qualité.

L'Ufaap a des agences adhérentes dans chaque région de France et des agences partenaires à l'étranger. Vous vous inscrivez en France et, une fois dans le pays d'accueil, vous avez rendez-vous dans une autre agence, qui vous conseillera sur les écoles locales de cours de langue, vous mettra en relation avec d'autres jeunes au pair pour que vous ne soyez pas isolé et interviendra en cas de problème éventuel, notamment avec votre famille d'accueil.

L'Unosel et l'Office spécialisés dans le séjour linguistique, font également des placements au pair.

Bien sûr, les services des agences de placement ne sont pas gratuits. Comptez entre 150 € et 400 € de frais d'inscription (cotisation, frais administratifs, assurance obligatoire garantissant la responsabilité civile). Vérifiez bien que ces frais vous seront remboursés si votre demande n'aboutit pas.

Une fois que vous avez choisi votre agence de placement, elle vous met en contact avec une famille qui « colle » avec votre profil et avec vos demandes. Plusieurs échanges téléphoniques sont prévus avant votre départ, pour vérifier que le courant passe entre la famille et vous. C'est le moment de parler précisément de l'âge des enfants, de votre futur emploi du temps et de ce que la famille attend de vous. Si vous sentez un malaise, si vous trouvez les parents trop réservés au téléphone, n'hésitez pas à en parler à l'organisme.

Partir au pair en solo

Il est possible de se débrouiller seul(e), sans passer par une agence, mais dans ce cas redoublez de vigilance. Sur internet ou dans la presse, certaines annonces sont de véritables arnaques.

N'envoyez jamais d'argent. Exemple typique d'arnaque : on vous demande d'envoyer de l'argent avant votre départ et, une fois que vous êtes sur place, la famille est inexistante ! Autre risque : que faire si vous vous retrouvez seul à l'étranger face à une famille qui ne respecte pas ses engagements ou ne vous verse pas d'argent de poche ? Pas facile, quand on n'a pas d'interlocuteur sur place pour nous défendre !

Néanmoins, si l'expérience du pair  vous tente, vous trouverez facilement de nombreuses annonces au pair sur des sites internet où familles et candidats détaillent leur profil, déposent et consultent gratuitement les annonces (l'agence Aupair-world.net, par exemple). Mais restez toujours vigilant : aucun contrôle n'est garanti ! C'est à vous de bien vous renseigner sur ce que la famille attend de vous et de lui soumettre vos conditions de travail (impératifs horaires...).

Au pair : combien ça rapporte ? Combien ça  coûte ?
Argent de poche
 : en moyenne 80 € par semaine.
Combien ça coûte ?
Agence de placement : entre 120 et 450 €. Au-delà de cette somme, contacterz-en une autre !
Billet d’avion aller-retour : entre 300 et 400 € si vous partez en Europe. Le voyage est pris en charge par la famille si vous partez au pair aux États-Unis (Au pair aux États-Unis).
Cours de langue (facultatifs, mais importants pour progresser) : entre 80 et 100 € par mois (la famille en paie souvent la moitié).
Cagnotte de départ : si vous payez vos cours, mieux vaut disposer au départ de 300 à 500 €.

Isabelle Fagotat © CIDJ
Article mis à jour le 26/02/2018 / créé le 22-11-2010