http://www.cidj.com/

Transitaire / Agent de transit

Synonymes : agent de transit

  • Transport - Logistique
Professionnel de l’organisation du transport international de marchandises (importation et exportation), le transitaire travaille pour une entreprise prestataire de transports ou pour le service expédition d’une grande entreprise possédant ses propres moyens.

Description métier

Dans une entreprise spécialisée dans le transport, le transitaire  ou agent de transit travaille au carrefour de plusieurs activités : administratives, juridiques, logistiques et commerciales.

Sur un plan administratif, il gère tous les documents, formulaires et papiers indispensables aux formalités inhérentes au transport de marchandises : douanes, documents d’expédition et attestations diverses (denrées périssables, matières dangereuses, fragiles…).

D’un point de vue technique, il organise concrètement le transport à proprement parler : trajets, modes d’acheminement (train, camion, bateau, avion, mixte…), destinations, délais, prix…

Au chapitre commercial, il établit des devis en fonction des exigences du client dont il est l’interlocuteur. En cas de réclamation ou de litige, il assure le suivi de l’affaire jusqu’à sa conclusion.

Sens de la négociation et pouvoir de persuasion sont donc vivement recommandés.

Spécialisé dans l’aérien, le maritime ou le routier, à l’import comme à l’export, le transitaire occupe un poste le plus souvent sédentaire, même s’il lui arrive de se déplacer sur les lieux de chargement/déchargement.

Il utilise au quotidien l’informatique, les logiciels spécialisés et les moyens modernes de communication et d’information en temps réel : suivi des marchandises et des itinéraires, traçabilité des denrées…

Enfin, il est rare qu’un transitaire travaille selon des horaires réguliers.

Études / Formation pour devenir Transitaire / Agent de transit

La palette de formations permettant d’exercer le métier de transitaire est assez large et fonction du degré de responsabilité envisagé. Néanmoins, si le bac pro permet de démarrer dans le métier, le niveau bac +2 est désormais fortement conseillé. A partir d'un bac +3, possibilité d'encadrer une équipe ou de prendre la responsabilité d'un service. 

niveau bac

  • bac pro transport,
  • bac pro logistique


Bac+2

  • BTS GTLA - gestion des transports et logistique associée (ex BTS TPL - transport et prestations logistiques),
  • DUT GLT - gestion logistique et transports,
  • BTS CI - commerce international 
  • technicien supérieur du transport aérien et maritime de marchandises,
  • opérateur de transports multimodaux et internationaux,
     

Bac + 3

  • licence pro logistique et pilotage des flux. Différents parcours : logistique des filières aéroportuaires, Transport aérien et Logistique aéroportuaire, 
  • titre de responsable logistique

Bac + 5

  • masters pro : Droit de l'Entreprise Droit Douanier des Transports et de la Logistique Rouen, management du transport aérien Aix-Marseille...

plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Parallèlement, des écoles spécialisées dispensent des formations très pointues dans le domaine de la logistique et de toutes les opérations de transport : Aftral (ex AFT-IFTIM), Promotrans, ESC Rennes (ex Esli), Kedge business school (ex Euromed Management)..

Salaires

De 1 500 € à 1 900 € brut par mois + primes éventuelles pour un transitaire débutant (salaires très disparates selon l’entreprise, le poste occupé, le niveau de formation ou la région).

Evolutions de carrière

Le transitaire est au centre de la filière transport et logistique. Les opérations qu’il doit gérer sont complexes et en constante évolution en raison des fréquentes modifications réglementaires.

Au sein de l’entreprise, un transitaire peut augmenter ses responsabilités au long de sa vie professionnelle jusqu’à obtenir la direction du service, voire de l’entreprise.


Crédit photo : Erik Degraaf - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...