https://www.cidj.com/

Juge pour enfants

  • Droit
Magistrat du siège, le juge des enfants siège au tribunal de grande instance (TGI). Il a en charge des mineurs de moins de 18 ans, délinquants ou en danger. Par conséquent, sa mission recouvre deux aspects complémentaires : la répression et la protection.

Description métier

En matière civile, le juge pour enfants est un magistrat qui intervient dans le cadre de l’assistance éducative à mineurs en danger.

Dans ce cadre, il statue en tant que juge unique chaque fois que les conditions de l’éducation de l’enfant paraissent compromises ou si sa santé, sa sécurité et/ou sa moralité sont menacées.

Le juge pour enfants peut imposer diverses mesures : suivi de la famille par un travailleur social ou un éducateur, placement temporaire en famille d’accueil ou dans un centre éducatif spécialisé…

Au civil, le juge peut être saisi par les parents, par le tuteur de l’enfant, par l’enfant lui-même ou par un service à qui il a été confié antérieurement.

En matière pénale, le juge pour enfants préside le tribunal pour enfants, assisté par deux assesseurs. Dans ce cas, il est saisi par le parquet. Il est compétent pour instruire et juger les mineurs accusés d’avoir commis un délit.

Au pénal, le juge peut prononcer des mesures éducatives, mais aussi des condamnations pénales. Si le mineur délinquant est âgé de plus de 13 ans, il peut le placer sous contrôle judiciaire et le mettre en détention provisoire. Suite au jugement du tribunal pour enfants, il joue aussi le rôle de juge d’application des peines.

En toutes circonstances, le juge pour enfants ordonne des enquêtes sur l’environnement familial et social du mineur et sur sa santé physique et psychique.

Ce métier est très difficile et les affaires traitées sont souvent douloureuses. Un juge pour enfants doit notamment être fin psychologue, tout en sachant garder ses distances. Des qualités d’écoute sont indispensables.

Études / Formation pour devenir Juge pour enfants

Une seule voie d’accès à la profession : l’École nationale de la magistrature (ENM) dont le siège est à Bordeaux (formation accessible uniquement par concours). 

  • L'essentiel des recrutements a lieu à partir d’un concours externe dit premier concours très sélectif pour les titulaires d’un master 1 de droit ou d’un diplôme d’IEP (en 2020 : 192 postes sur 250). On peut se présenter à ce concours jusqu’à l’âge de 31 ans.
  • Un 2e concours est ouvert sans condition de diplôme à des candidats fonctionnaires âgés de 48 ans et 5 mois maximum et justifiant de 4 années de service public.
  • Enfin, quelques candidats âgés de 40 ans maximum et justifiant de 8 ans d’expérience en entreprise ou titulaires d’un mandat électoral peuvent être admis à se présenter à un troisième concours.

Les candidats de nationalité française obligatoirement peuvent se présenter au maximum trois fois à chacun des trois concours d'accès à l'ENM.

Attention : le niveau des candidats se situe plutôt à bac+5 voire plus. Il est possible de préparer le concours au sein d'un IEJ universitaire (institut d'études judiciaires).

À l’issue de la formation, qui dure 31 mois sous le statut d'auditeur de justice, les jeunes diplômés choisissent leur affectation en fonction de leur classement et des postes disponibles.

A savoir : l'ENM encadre des classes préparatoires au concours d'entrée réservées à des jeunes issus de milieux défavorisés.

Salaires

À l’ENM, le futur magistrat touche environ 1 400 € par mois.

En début de carrière, un juge gagne aux alentours de 2 600 € brut par mois + primes.

En fin de carrière, le salaire mensuel d’un juge atteint les 6 000 €.

Evolutions de carrière

Le juge des enfants est d’abord un magistrat. Comme tous les magistrats il consacre sa vie professionnelle à des fonctions judiciaires. Au cours de sa carrière il peut gravir les échelons de la hiérarchie judiciaire ou travailler dans l’une des directions de l’administration centrale du ministère de la Justice.


Crédit photo : Daniel Jędzura - Fotolia