https://www.cidj.com/

Ingénieur / Ingénieure écologue

Synonymes : chef de projet écologue, chargé de mission environnement, chargé d’études biodiversité, chargé d'études naturalistes

  • Environnement – Eau – Déchets - Propreté
L’ingénieur ou ingénieure écologue étudie, analyse et prévoit l’impact des activités de l’homme sur son environnement et la biodiversité.

Description métier

L’ingénieur écologue, expert du fonctionnement des écosystèmes naturels ou anthropisés (c’est-à-dire modifiés par l’homme), est chargé de veiller à la préservation et à la conservation de l’environnement

Il ou elle mène des études pour connaître la faune et la flore d’un espace donné et identifier les espèces protégées. Il ou elle propose des mesures pour gérer la biodiversité, préserver les milieux naturels, aménager le territoire, améliorer la diversité des espèces. 

Son travail implique de nombreux déplacements sur le terrain (observations, prélèvements,  identification des espèces) mais aussi un important travail de bureau  (réalisation d’études environnementales, études d’impact,  travaux sur SIG…). 

L’ingénieur ou ingénieur écologue peut être sollicité pour de multiples missions. Il ou elle peut intervenir en amont d’un projet (irrigation, barrage hydraulique, aménagement, construction…) pour mesurer l’impact de ce dernier sur la biodiversité, faire des préconisations, élaborer les dossiers réglementaires. Il ou elle peut également être consulté pour la mise en place de plan de gestion des milieux naturels, la restauration de milieux dégradés ou la réalisation d’un inventaire des espèces sur un territoire donné. 

L’ingénieur écologue exerce dans des bureaux d’études spécialisés en génie écologique, des sociétés de conseils et d’ingénierie environnementale, dans des entreprises de génie civil ou des organismes publics. 

Le métier implique une solide culture scientifique (droit de l’environnement, connaissances naturalistes avec spécialisation), la maîtrise des outils de SIG et de l’anglais technique. A l’aise à l’écrit (rédaction de rapports) comme à l’oral (en contact avec de multiples interlocuteurs, animation de réunions), l’ingénieur écologue doit être habitué à piloter des projets. 

Études / Formation pour devenir Ingénieur / Ingénieure écologue

L’ingénieur écologue est le plus souvent issu d’une formation scientifique de niveau bac + 5 avec une spécialisation en environnement.

Exemples de formations. 

Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur spécialisation agronomie (Agro Bordeaux, AgroSup, AgroParisTech, AgroCampus)
  • Master sciences de l'univers, environnement, écologie  
  • Master en géologie
  • Master en biologie
  • Master en génie civil ou en génie rural
  • Master biodiversité, écologie et évolution
    Différents parcours : écologie évolutive et comportementale (Université de Tours)
  • Master gestion et évolution de la biodiversité (Lille 1)
  • Master gestion de l'environnement
    Différents parcours :
    gestion des milieux aquatiques restauration et conservation - Gemarec (Université de Lorraine) 
    recherche appliquée pour conserver la biodiversité / ingénierie écologie et gestion de la biodiversité / approche et gestion intégrée de la biodiversité et des territoires / production et exploitation durables des bioressources aquatiques (Université de Montpellier)
    sciences de l'environnement appliquées à la montagne (université Savoie Mont Blanc)

Pour plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

  • Entre 2 500 € et 3 000 € brut par mois pour un ingénieur écologue débutant
  • Entre 3 000 € et 3 800 € brut par mois pour un ingénieur écologue confirmé

Evolutions de carrière

Possibilité d’évoluer vers des postes de consultant ou d’expert, de directeur de bureau d’études.


Crédit photo : Forest Simon / Unsplash