http://www.cidj.com/

Commissaire de police

Synonymes : officier de police judiciaire, OPJ

  • Défense - Sécurité - Secours
Les commissaires de police appartiennent au corps de conception et de direction de la police nationale. Ce corps comprend deux grades : commissaire de police, et commissaire divisionnaire de police. On recense 1 200 commissaires de police.

Description métier

Le commissaire de police assume la responsabilité des services de la police nationale. Il est au cœur de la vie de la cité. Violence sur enfants mineurs, trafic de drogue, sécurité et tous les stades de la délinquance sont le lot quotidien de ce fonctionnaire.

Homme orchestre, le commissaire doit assumer, selon son service de rattachement, les missions opérationnelles de police : maintien de l’ordre public, défense du territoire, investigation et recherche, sécurité routière, police de proximité et tous les aspects financiers de la criminalité organisée, blanchiment d'argent, escroqueries.

Brigade des mineurs, brigade des stupéfiants, brigades de sécurité urbaine le métier de policier est stressant et dangereux.

Le travail du commissaire consiste à suivre et coordonner l'action des enquêteurs sur le terrain. Il forme, anime et apporte son soutien logistique à ses collaborateurs. Il dirige et oriente leur travail, prend la direction des opérations importantes, procède aux choix décisifs.

Dans certaines situations, le port d’arme est nécessaire. Tout repose sur la cohésion de l'équipe.

Le commissaire définit des priorités : réinvestir le centre ville, mieux répartir et adapter les effectifs pour lutter contre la délinquance, mettre en œuvre un système de traitement administratif ou social de certains problèmes.

Le préfet, le procureur, les élus, des organismes sociaux, éducatifs, sont ses interlocuteurs. Il assure aussi la communication extérieure de son service.

Il a autorité sur l'ensemble des personnels affectés dans ses services et exerce les attributions de magistrat qui lui sont conférées par la loi. Il gère les moyens financiers et humains dont il dispose.

Ses qualités essentielles sont l’autorité, la rigueur, la réactivité, le sens de la relation humaine. La fonction nécessite une grande disponibilité (permanences de nuit…).

Études / Formation pour devenir Commissaire de police

Pour devenir commissaire de police, il faut passer un concours externe ouvert aux titulaires d’un master 2 (à dominance juridique, IEP...) et qui ont réussi les tests de présélection physique. L’âge limite est de 35 ans.

La nomination en qualité d'élève est subordonnée à un engagement de rester au service de l’État pendant une durée de sept ans à compter de la titularisation.

Le lauréat suit ensuite une formation de 22 mois au sein de l'ENSP (Ecole nationale supérieure de police) alternant formation en école et stages en services actifs.

Les commissaires sortants sont nommés en sécurité publique comme responsable de commissariat dans une ville moyenne ou adjoint de responsable de commissariat dans une grande ville ou chef de service dans une direction départementale. Ils peuvent également exercer à la préfecture de police de Paris ou dans des directions spécialisées (police judiciaire, police aux frontières, renseignements, CRS). 

Les fonctionnaires de police peuvent aussi passer des concours internes. 

Salaires

Elève : 1 539 € net
Stagiaire : 1 933 € net
Commissaire : de 3 147 € à 5 030 € net
Commissaire divisionnaire : de 4 490 à 6 779 € net

Evolutions de carrière

Après une première affectation (durée 2 ans), le commissaire de police a vocation à occuper des emplois de catégorie A à C. 

Devenu commissaire divisionnaire, il occupe des emplois de niveau D et E avec possibilité par la suite d'être nommé contrôleur général ou inspecteur général. 

Les possibilités d’avancement sont liées au nombre de postes à pourvoir chaque année. 


Crédit photo : Pixabay

Vous pourriez être intéressé(e) par...