https://www.cidj.com/

Aménageur foncier / Aménageuse foncière

  • Commerce - Immobilier
L’aménageur foncier ou l'aménageuse foncière définit les possibilités de division d’un terrain puis viabilise les lots avant leur commercialisation.

Description métier

Avant la réalisation d’un programme de construction, l’aménageur foncier étudie et détermine les possibilités de division d’un terrain dans le but de le lotir (c’est-à-dire le découper en plusieurs lots) puis les aménage pour la vente. Il est aussi communément appelé lotisseur. 

Chargé de développer des programmes neufs d’habitation incluant parfois en sus des infrastructures publiques (équipements scolaires ou sportifs) et/ou privées (commerces, Ephad), l’aménageur foncier travaille en étroite concertation avec les municipalités. 

Il réalise en amont les études techniques, administratives et financières afin de monter un projet de lotissement adapté aux besoins actuels et à venir de la ville et en conformité avec les règles d’urbanisme de celle-ci (PLU). 

Après obtention du permis du d’aménagement, l'aménageur foncier assure le suivi des travaux d’aménagement (travaux de viabilisation pour raccorder chaque parcelle aux réseaux d’eau potable et d’assainissement, de gaz, de téléphone ; création d’une voie d’accès pour chaque terrain), s’occupe des diverses formalités (obtention du permis de construire) puis commercialise les parcelles viabilisées.

C’est un métier de terrain (nombreux déplacements) qui nécessite de bien connaître la politique foncière des villes, leurs besoins en terme d’aménagement et les possibilités de terrains à lotir existantes. Des compétences en droit de l’urbanisme, en communication et des qualités rédactionnelles sont également nécessaires.  

L’aménageur foncier exerce dans des sociétés de promotion immobilières, des entreprises  de construction, des établissements bancaires ou d’assurances, des sociétés de gestion immobilières ou foncières

Études / Formation pour devenir Aménageur foncier / Aménageuse foncière

L’aménageur foncier ou lotisseur a au minimum une formation de niveau bac + 5 en immobilier ou en urbanisme avec une spécialisation dans l’aménagement foncier. 

Exemples de formations : 

Niveau bac + 5

  • Master droit de l’immobilier
  • Master droit de l’urbanisme
  • Master métiers de l’immobilier
  • Diplôme d’école de commerce
  • Diplôme d’école spécialisée dans l’immobilier (ESPI, ICH, EFAB..)
  • Diplôme d’ingénieur avec spécialisation en urbanisme ou en travaux publics

Plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

L’aménageur foncier à un salaire de départ avoisinant les 2 500 € brut mensuel.

Evolutions de carrière

L’aménageur foncier peut faire le choix d’évoluer vers la promotion immobilière. 
 


Crédit photo : Blake Wheeler / Unsplash