https://www.cidj.com/

Agent / Agente de traitement dépolluant NRBC

Synonymes : agent de décontamination, agent de nettoyage en décontamination, désamianteur, agent d’assainissement radioactif, technicien en risques technologiques, agent de logistique nucléaire

  • Environnement – Eau – Déchets - Propreté
L’agent ou agente de traitement dépolluant NRBC réalise des opérations de nettoyage, de décontamination et de maintenance en milieux nucléaire, bactériologique ou chimique.

Description métier

L’agent / l’agente de traitement dépolluant NRBC intervient dans les milieux polluants et nocifs. Ses activités varient selon les lieux d’intervention et le type de contaminant (amiante, bactériologique, chimique, nucléaire, radiologique). Au sein de ces installations, il ou elle assure des missions de surveillance et de contrôle des installations et matériels, des opérations de nettoyage dites « sensibles »  et de décontamination. 

L’agent de traitement dépolluant NRBC assure une veille constante des paramètres de contamination, de toxicité ou de pollution. Il ou elle réalise des opérations de maintenance préventive et curative des installations (nettoyage, curage, décontamination, dépose d’éléments contaminés, pose d’équipements de protection…) ainsi que des équipements de décontamination ou de protection mis à disposition du personnel.

En cas de problème, il ou elle récupère l’agent pollueur et les matériaux contaminés, limite la propagation de la pollution et porte assistance aux personnes contaminées. 

Le métier nécessite des compétences et des connaissances techniques adaptées au domaine d’intervention (utilisation d’appareils de mesure, réglementation, méthodes d’assainissement, techniques de confinement  …) et implique de posséder obligatoirement les habilitations nécessaires pour mener certaines interventions ou conduire certains engins.

Les agents de traitement dépolluant NRBC exercent au sein d’entreprises industrielles, des centrales nucléaires, des sociétés de service, des sociétés de secours ou dans l’armée. 

Les agents de traitement dépolluant NRBC travaillent en équipe le plus souvent par roulement (astreintes et déplacements possibles). Une bonne condition physique est nécessaire (port de charges lourdes, travaux en hauteur). Régulièrement, leur aptitude physique et la validité de leurs vaccins sont contrôlées. Le port d’équipement spécifique (scaphandre, masque à adduction d’air…) est obligatoire car le risque d’être exposé à des produits dangereux est patent.

Études / Formation pour devenir Agent / Agente de traitement dépolluant NRBC

Métier accessible avec un diplôme de niveau CAP à bac + 3 de préférence scientifique (BTP, chimie radioprotection, assainissement, hygiène et sécurité, mesures physiques, matériaux…)  + habilitations et certifications liées à la nature du polluant.  Exemples de formations : 


niveau CAP 

  • CAP agent d'assainissement et de collecte des déchets liquides spéciaux, 
  • CAP agent de la qualité de l'eau, 
  • CAP propreté de l'environnement urbain - collecte et recyclage

niveau bac 

  • CPTR - certificat professionnel de technicien en radioprotection

niveau bac + 2

  • BTS MSE - métiers des services à l'environnement
  • BTS CRIATP – contrôle des rayonnements ionisants et applications techniques de protection 

Niveau bac + 3 

  • Licence pro métiers de la radioprotection et de la sécurité nucléaire
  • Licence pro métiers du démantèlement, du désamiantage, de la dépollution et des déchets
  • Licence pro maintenance industrielle - gestion de la production industrielle

Salaires

Compte tenu des risques et des compétences techniques à avoir, le salaire de ces agents est généralement un peu plus élevé que la moyenne (environ 1 700 € net par mois pour débuter). 

Evolutions de carrière

Possibilité d’évoluer vers un poste de chef d’équipe, de responsable de service. 

L’agent.de de traitement dépolluant NRBC peut également se diriger vers les activités de contrôle et de diagnostic de bâtiment, l’installation ou la maintenance d’équipements industriels ou d’exploitation. 


Crédit photo : Frédéric Paulussen / Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...