• actualité

Prof : les candidats manquent à l’appel

  • Secteurs qui recrutent
  • Enseignement
Prof : les candidats manquent à l’appel

Cette année encore, les concours enseignants n’ont pas tous fait le plein. Il faut dire que les conditions d’exercice ou les salaires en début de carrière ne font pas rêver les jeunes diplômés.

Apporter sa contribution à la société. C’est la raison pour laquelle 8 professeurs sur 10 ont choisi ce métier, d’après une étude rassemblant des données sur le bien-être des enseignants. La vocation est toujours présente, c’est plutôt rassurant. Voire indispensable au regard des conditions de travail qui se dégradent dans certains établissements. Manque de moyens, classes surchargées, relations compliquées avec la hiérarchie, problèmes de discipline, violence sont le lot quotidien de bien des professeurs. Sans compter des salaires peu attractifs en début de carrière… De quoi repousser les éventuels aspirants au métier ?

Baisse des candidats admissibles

Cette année, le nombre de postes à pourvoir est supérieur au nombre de candidats admissibles dans plusieurs disciplines déjà marquées par une baisse des candidatures les années précédentes. Pour le certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (Capes) de mathématiques, seuls 816 candidats sont admissibles pour 1 035 postes ouverts. À titre de comparaison, ils étaient 1 706 admissibles pour 1 167 postes en 2021. Les 215 postes du Capes d’allemand ne devraient pas être pourvus puisque seuls 86 candidats sont admissibles.

Le concours de recrutement de professeur des écoles (CRPE) connaît également une chute du nombre de candidats admissibles dans certaines académies. Et il ne s’agit pas des admissions définitives. Lesquelles pourraient être moins importantes. Il manquera probablement des professeurs à la rentrée.

De nouveaux recrutements pour la rentrée ?

Mais le ministère de l'Éducation nationale n’est pas inquiet et aurait anticipé cette problématique. La baisse du nombre de candidats serait due à la réforme des concours enseignants entrée en vigueur cette année. Désormais, il faut atteindre le master 2 pour se présenter. En 2021, les concours auraient aspiré la majeure partie des titulaires de M1. Y-aura-t-il une nouvelle session organisée en 2022 comme demandé par certains syndicats ? L’option n’est visiblement pas envisagée par le Ministère. Sans doute fera-t-on appel à des contractuels pour combler les besoins.

Les syndicats semblent peu convaincus. Ils demandent une hausse des salaires pour rendre le métier plus attractif. Sur France Info, Sophie Vénétitay, secrétaire générale du SNES-FSU, alerte « L'urgence, c'est clairement d'abord une question de salaire. Il faut rappeler que les enseignants débutants sont à 1,1 fois le Smic ». S’il était réélu, le candidat Emmanuel Macron avait proposé d’augmenter de 10 % les salaires des enseignants. Tiendra-t-il ses promesses ?

 

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 03-06-2022 / créée le 03-06-2022

Crédit photo : Pixabay

Vous pourriez être intéressé(e) par...