Prêt étudiant : que faut-il savoir avant d’emprunter ?

  • Prêts étudiants
Prêt étudiant : que faut-il savoir avant d’emprunter ?

Suivre des études supérieures a un coût. Entre les frais d’inscription, les frais de scolarité, de matériel ou de logement, la facture peut vite grimper ! Vous songez peut-être à souscrire un prêt étudiant pour faire face à ces dépenses ? Attention à ne pas foncer tête baissée devant les offres alléchantes des banques. Voici ce que vous devez savoir avant d’emprunter.

Pour les étudiants qui en bénéficient, chaque mois en moyenne, les revenus d’activités s’élèvent à 728 € par mois, les aides familiales à 532 € et les aides publiques à 334 €. Ce sont les principales ressources des étudiants selon la dernière enquête de l’Observatoire de la vie étudiante parue en 2020. Celle-ci révèle aussi que les étudiants ayant souscrit un prêt étudiant perçoivent en moyenne 479 € par mois.

Pour beaucoup d’entre vous, c’est une combinaison de plusieurs ressources financières qui vous permet de poursuivre des études supérieures. Avec la crise sanitaire, les revenus d’activité ont fortement été impactés mettant en difficulté nombre d’étudiants. Certaines banques proposent des prêts pour aider les étudiants en difficulté durant la crise sanitaire. À côté, elles proposent, comme chaque année, des prêts étudiants à des conditions avantageuses. Selon la filière d’études choisie, vos revenus et votre caution, vous aurez accès à une somme et à des taux différents. Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions, car un prêt étudiant vous engage, vous devrez le rembourser.

Quelles conditions remplir pour obtenir un prêt étudiant ?

Pour accéder à un prêt étudiant, vous devez être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur et généralement avoir entre 18 et moins de 30 ans (ou 28 ans, selon les banques). Certaines banques acceptent sous conditions de prêter à des étudiants à partir de 16 ans et au-delà de 30 ans sous dérogation.

Mais, il ne suffit pas d’être étudiant pour accéder au prêt étudiant, chaque banque fixe ses propres conditions.
Une majorité d’entre elles vous demanderont une caution, c’est-à-dire un garant qui prendra le relai si vous ne pouvez pas rembourser les échéances prévues. Ce sont bien souvent les parents qui endossent cette responsabilité, mais cela peut être une autre personne. Demander un prêt auprès de la banque de vos parents pourrait en faciliter l’accès, vous pourriez même obtenir un taux avantageux réservé aux enfants des clients. Mais la personne qui se porte garante doit être solvable, c’est-à-dire que sa situation financière et personnelle sera étudiée par la banque. Ce peut être aussi un critère lorsque vous étudierez les propositions des banques qui pourraient être plus ou moins favorables au profil de votre garant. Il se peut que la banque vous demande de trouver un autre garant.

Certaines banques peuvent aussi exiger que vous souscriviez à une assurance décès-invalidité auprès d’elle-même ou d’un autre organisme.

Prêt étudiant : quelle somme peut-on emprunter ?

La somme empruntée peut servir à payer les frais d’inscription, de scolarité, de matériel comme un ordinateur, mais aussi de logement et de transport… Bref, cet emprunt vous servira à couvrir les dépenses dont vous aurez besoin durant vos études. Vous devrez évaluer ce montant et le justifier auprès de la banque.

Mais attention à ne pas vous emballer : n’empruntez pas la somme maximale qui vous est proposée si elle est supérieure à vos besoins.

La somme que vous pourrez emprunter varie en fonction de votre projet, de la durée des études, de votre niveau d’études, de vos revenus, des revenus de votre garant… et des offres des banques. Les études choisies peuvent aussi avoir un impact : certaines banques ont mis en place des partenariats avec des grandes écoles ou des formations universitaires. Renseignez-vous auprès de votre établissement de formation pour savoir si de tels partenariats sont proposés.

En général, les banques proposent des prêts étudiants qui peuvent aller jusqu’à 50 000 € voire plus.

Prêt étudiant : quel taux d’intérêt ?

Ce qui est attractif dans le prêt étudiant, c’est le faible taux d’intérêt qu’il présente. Pour bien choisir, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à solliciter plusieurs banques. Pour comparer, prenez en compte le TAEG ou taux annuel effectif global qui indique le coût total du crédit (remboursement du capital + intérêts + assurance + frais de dossier).
Actuellement, les banques proposent des prêts étudiants à des taux entre 0,70 et 0,90 %.

Vous pouvez demander un prêt pour couvrir les besoins d’une année et renouveler cette demande chaque année. Mais vous devrez payer des frais de dossier à chaque fois et surtout, vous serez soumis aux fluctuations des taux d’intérêts.
Il peut être plus avantageux de prendre un prêt qui couvre la durée prévue de vos études.

Vous pouvez demander à débloquer les fonds de manière progressive. Par exemple, si vous empruntez 30 000 € sur trois années d’études, vous pouvez débloquer 10 000 € par an. Cela vous permet de payer moins d’intérêts à l’année puisque vous payez uniquement les intérêts pour la somme débloquée, mais cette possibilité est bien souvent facturée !

Quelles sont les modalités de remboursement du prêt étudiant ?

Le prêt étudiant se divise en deux parties :

•    pendant vos études, vous bénéficiez d'une période de franchise (aussi appelée phase de différé) qui peut être partielle ou totale. Pour la franchise partielle, vous devez payer les intérêts et les assurances de votre prêt. Dans le cas de la franchise totale, vous ne payez que les assurances. Vous paierez tout (crédit + intérêts) une fois vos études terminées. Si vous avez le choix, privilégiez la franchise partielle qui vous coûtera moins cher. En effet, dans la franchise totale, les intérêts dus chaque année s'accumulent, donnant une somme qui s'ajoute au montant du capital emprunté, et qui produit à son tour des intérêts.

•    à la fin de la période de franchise, commence la période de remboursement (phase d'amortissement) du crédit lui-même. Cette période débute en général à la fin de vos études.

Attention, plus la période de franchise sera longue et plus la période de remboursement sera courte, et donc plus vos mensualités à rembourser risquent d'être importantes.

Sachez que la période de franchise peut s'étaler de 2 à 7 ans. Mais le tout (franchise + remboursement) ne peut souvent dépasser 9 à 12 ans.

Privilégier un remboursement qui débute 6 mois après la fin des études peut être une bonne option pour avoir le temps de trouver un emploi.

Le prêt étudiant que vous avez souscrit peut être remboursé entièrement ou partiellement par anticipation à tout moment. Une indemnité de remboursement anticipé peut être demandée si le montant remboursé est supérieur à 10 000 € sur une période de 12 mois. Mais cette indemnité ne devra pas dépasser 1 % du montant du crédit si la durée restante du crédit est supérieure à 1 an ou 0,5 % si cette durée ne dépasse pas un an.

Il se peut que la demande de prêt étudiant dans une banque coïncide avec l’ouverture d’un compte bancaire dans le même établissement, c’est peut-être même une des conditions pour y obtenir un prêt. Les comptes bancaires pour les jeunes offrent généralement des avantages, la carte bleue ou encore les frais de tenue de compte peuvent être à des tarifs avantageux voire gratuits.

À noter : certaines banques proposent aussi aux étudiants des prêts à taux zéro, pour régler des dépenses immédiates comme des frais d'inscription ou encore pour les étudiants ayant des difficultés financières. Les diverses restrictions sanitaires ayant eu un impact sur les jobs étudiants dans l’hôtellerie-restauration, l’animation ou la distribution, beaucoup ont vu leurs ressources diminuer ces derniers mois, certains ayant même eu des difficultés pour se nourrir. Attention, pour certaines d'entre elles, il s’agit d’offres de prêt ponctuelles.

Important : vous disposez d'un délai de 14 jours calendaires à partir de la signature du contrat de prêt pour exercer votre droit de rétractation si vous changez d'avis.

Prêt étudiant garanti par l’État
Le prêt étudiant garanti par l’État est proposé dans des banques partenaires et permet d’obtenir un prêt d’un montant pouvant aller jusqu’à 20 000 €, dont 70 % sont garantis par l’État. Une aide précieuse pour ceux qui ne peuvent pas avoir de garant, à condition d'en faire la demande rapidement, le nombre de ces prêts étant limité chaque année.
Lire aussi Financer ses études : quelles aides pour les non-boursiers ?

 

La rédaction © CIDJ
Article mis à jour le 06-08-2021 / créé le 04-07-2014