https://www.cidj.com/

Policier municipal / Policière municipale

Synonymes : directeur de police muncipale, gardien de police municipale, chef de service de la police municipale

  • Armée – Sécurité - Secours
Le policier municipal ou la policière municipale est un(e) fonctionnaire territorial(e) chargé(e), sous l’autorité du maire, d’assurer l’ordre, la sécurité et la salubrité publique. Il/elle fait également respecter les arrêtés de police du maire.

Description métier

Chargé d'appliquer les pouvoirs de police du maire, le policier municipal assure différentes fonctions.

Le gardien brigadier de police municipale effectue des rondes de surveillance dans les quartiers de la ville (de nuit comme de jour) afin de prévenir la délinquance et intervenir si nécessaire. Cette surveillance s'effectue à pied, à vélo ou en voiture, par équipe de deux ou trois.

Il intervient en cas d’accident, agression, cambriolage, tapage nocturne… Il assure aussi la sécurité lors de manifestations publiques (cérémonies commémoratives, carnavals…) qui se déroulent dans la commune.

En matière de circulation, il peut dresser un procès-verbal en cas d’infraction au Code de la route. Il peut faire des contrôles d’alcoolémie et des contrôles radar.

En complément de ses activités sur le terrain, le policier municipal assure aussi des tâches administratives et accueille le public au poste de police. 

Le chef de service de police municipale encadre les gardiens de police en l'absence de directeur de police municipale. Il exécute les missions de police administrative et judiciaire relevant de la compétence du maire sur sa commune. En présence d'un directeur de police municipale, le chef de service remplit les fonctions d'adjoint. 

Le directeur de police municipale assure l'organisation fonctionnelle et opérationnelle des services de police municipale. 

Le policier municipal peut, selon les cas prévus par la loi, procéder à des relevés d’identité. Il exerce en fait les mêmes missions qu’un policier national, à une différence près : il ne peut pas entamer de poursuites judiciaires. Lorsqu’il interpelle une personne en flagrant délit, de vol par exemple, il doit faire appel à la police nationale qui décide des suites à donner.

Il est en uniforme et, selon les municipalités, peut porter une arme. Aujourd'hui 80% des agents sont équipés de tonfas et de matraques téléscopiques. Une faible proportion est équipée de flashballs ou de pistolets à impulsions électriques. 

Toujours muni de sa carte professionnelle, le policier municipal est assujetti à un code de déontologie.

Le policier municipal doit faire preuve de sang-froid. Il est disponible et sait s’adapter à tous les publics. Il a le sens du dialogue, une bonne résistance physique et nerveuse. Ses horaires sont le plus souvent irréguliers et son rythme de travail variable en fonction des obligations de service public. 

Le nombre de policiers municipaux a presque quadruplé en 25 ans. Ils sont aujourd'hui environ 24 000 et cette tendance à la hausse devrait se poursuivre. Ce sont les villes de taille moyenne qui recrutent le plus... 

Études / Formation pour devenir Policier municipal / Policière municipale

Pour devenir policier municipal, il faut avoir 18 ans et passer un concours de la fonction publique territoriale organisé par des centres de gestion implantés dans chaque département. 

Les conditions de diplômes sont différentes selon le type de concours visé : 

  • Catégorie C agent de la police municipale
    Concours externe (niveau CAP) et interne (ASVP, gendarme ou policier adjoint ayant au moins 2 ans d'ancienneté)
  • Catégorie B chef de service de la police municipale
    Concours externe (niveau bac) et interne (4 ans de service public effectif)
  • Catégorie A Directeur de la police municipale
    Concours externe (niveau bac + 3) et interne (4 ans de service public effectif)

Une fois reçus au concours, les policiers municipaux sont stagiaires pendant un an et inscrits sur une liste d'aptitude (inscription valable un an et renouvelable une fois) charge à eux de trouver une offre d'emploi correspondant à leur concours.

Pendant cette année, les lauréats doivent impérativement suivre une formation  :  6 mois de formation initiale d'aptitude  + stages pratiques pour les lauréats du concours de catégorie C, 4 mois pour les lauréats du concours de catégorie B, 9 mois pour les lauréats du concours de catégorie A (stage réduit à 6 mois pour les ex-gardiens de police municipale ayant suivi la formation initiale d'aptitude et pour les policiers minicipaux justifiant de 4 années de service actif).

La titularisation intervient à la fin de cette période. Elle est assujettie à la double assermentation du préfet et du procureur de la République, éclairés par l’avis du CNFPT. A sa prise de poste, la municipalité qui a accueilli le policier stagiaire attend de lui un service de 3 ans.

Les policiers municipaux sont ensuite soumis à une obligation de formation continue : 10 jours tous les 5 ans pour les agents, et tous les 3 ans pour les chefs de service.

Salaires

Les policiers municipaux relèvent du cadre d'emplois de la FPT (fonction publique territoriale). Ils touchent un traitement (en fonction de leur grade et de leur échelon) auquel s'ajoutent des indemnités et primes : 

  • 1 597 € à 1 968 €  pour un gardien brigadier
  • 1 672 € à 2 357 €  pour un brigadier chef principal
  • 1 682 € à 2 357 €  pour un chef de police municipal

(source : https://www.emploi-collectivites.fr)

Evolutions de carrière

Le cadre d'emploi de la police municipale comprend plusieurs grades et échelon que le fonctionnaire gravit au cours de sa carrière. Possibilité de passer les concours internes. 


Crédit photo : Pixarno - Fotolia