https://www.cidj.com/

Policier adjoint / Policière adjointe

Synonymes : Cadet de la république

  • Armée – Sécurité - Secours
Le policier adjoint (anciennement adjoint de sécurité ou ADS) assiste les fonctionnaires de police dans l’exercice de leurs missions de prévention, de répression de la délinquance et de soutien aux victimes. C’est un agent contractuel de droit public.

Description métier

Le policier adjoint est engagé par contrat pour une période de 3 ans renouvelable une fois, soit 6 ans au total. Au bout d’un an, il peut présenter le concours de gardien de la paix.

Le Cadet de la République, option police nationale, est un policier adjoint qui bénéficie pendant la première année de son contrat  d’un dispositif spécifique qui lui permet de se préparer au concours de gardien de la paix.

Le policier adjoint participe à la prévention et à la répression de la délinquance, à la surveillance générale et à l’assistance aux victimes. Sa mission s'exerce principalement dans la police de proximité.

Il accueille et informe le public dans un commissariat de police. Il exécute des travaux administratifs. Il fait des patrouilles à pied ou en véhicule et contribue par sa présence au développement de la sécurité. Il peut être appelé en renfort dans une équipe de police secours. Il est fréquent aussi de le rencontrer aux abords des écoles où il fait la circulation ou dans les transports en commun où il règle des problèmes mineurs.  

Le policier adjoint a un pouvoir judiciaire restreint. Il ne peut pas recevoir les plaintes ni établir de procès-verbal (PV), ni consulter les fichiers de police mais il peut rédiger une main courante, verbaliser certaines petites infractions (infractions jusqu'à la 4ème classe) et immobiliser des véhicules.

Le métier nécessite le sens de l'écoute, du contact et du dialogue. Il  faut savoir analyser les  et rester maître de soi et avoir une bonne condition physique.

Le policier adjoint travaille en équipe sous la responsabilité d’un gradé. Il se déplace beaucoup mais peut aussi travailler dans un bureau. Il exerce par roulement comme ses collègues policiers (matin, soir et parfois la nuit).

Assermenté, il porte un uniforme et une arme de service selon les missions assurées. Il a une carte professionnelle. Il est tenu au secret professionnel.

Le policier adjoint travaille dans un service de police nationale (commissariat, préfecture, brigade de réseau ferré, de transport en commun) ; dans un aéroport, un tribunal.

Il est recruté pour pour une durée de trois ans, renouvelable une fois par reconduction expresse. Durant son contrat de travail, des mesures d'insertion professionnelles lui sont proposées pour préparer le concours de gardien de la paix ou pour rechercher un emploi en fin de contrat. 

Études / Formation pour devenir Policier adjoint / Policière adjointe

Aucun diplôme n’est exigé pour devenir policier adjoint 

Pour être candidat, il faut remplir les conditions suivantes : 

  • être de nationalité française
  • être âgé de 18 à 30 ans
  • être de bonne moralité, bulletin n° 2 du casier judiciaire vierge
  • être recensé et avoir accompli la JDC (journée défense et citoyenneté).

Pour s'inscrire à la sélection, les candidats doivent retirer puis déposer leur dossier au commissariat le plus proche. 

Le recrutement et les épreuves de sélection sont organisés par zone de défense et de sécurité  : examen du dossier de candidature, tests psychotechniques et physiques, entretien devant une commission, visite médicale (acuité visuelle particulièrement). 

Une fois les sélections réussies, vous intégrerez une école de police pendant 3 mois. La formation dure 14 semaines : 12 semaines en école de police + stage d'adaptation de 2 semaines.

Salaires

Le policier adjoint perçoit une rémunération nette de 1 500 € à laquelle s'ajoute diverses primes.
Le Cadet de la république touche une allocation d’études de 552,15 € la première année.
(source : devenir policier)

Evolutions de carrière

Le policier adjoint devient gardien de la paix après concours.

A l'issue de sa formation, il a la possibilité de valider son expérience professionnelle par le diplôme " sûreté des espaces ouverts au public " de niveau CAP reconnu par l’Éducation nationale. Une "carte de visite" intéressante pour s'orienter vers des employeurs privés ou publics du secteur de la sécurité (convoyeur de fonds, agent de prévention et de sécurité, agent de police municipale).


Crédit photo : Evan Kirby - Pixabay