https://www.cidj.com/

Infirmier / Infirmière militaire

Synonymes : infirmier des forces, MITHA, militaires infirmiers et techniciens des hôpitaux des armées

  • Santé - Paramédical
L’infirmier ou l'infirmière militaire exerce des missions de soins et de prévention "santé" dans les centres médicaux et les hôpitaux militaires ainsi qu’en opérations extérieures. Il ou elle a signé un contrat avec le service de santé des armées (SSA) qui est un service interarmées.

Description métier

L’infirmier militaire ou l'infirmière militaire exerce des missions variées au sein du service de santé des armées en France comme à l’étranger lors des opérations extérieures. 

L’infirmier militaire à l'hôpital d'instruction des armées exerce dans l’un des 8 hôpitaux d’instruction des armées (HIA) qui prennent en charge aussi bien des personnels militaires que des civils. Au sein d’un service spécifique, il fait partie de l’équipe médicale et réalise les soins et assure la surveillance des malades. 
Affecté en opérations extérieures (OPEX), il prend en charge les militaires blessés sur le terrain ou au sein d'un hôpital médico-chirurgical ou d’une antenne chirurgicale. 

Les infirmiers des HIA sont des infirmiers diplômés civils qui font le choix de signer un contrat d’engagement auprès du SSA.

L'infirmier militaire dans la médecine des forces (ou infirmier des forces) s’occupe du personnel militaire des différents corps d’armée (Armée de terre, Armée de l’air, Marine nationale, gendarmerie). Il exerce au sein d’un centre médical des armées, d’une antenne médicale, de bâtiments de guerre (sous-marins, navires, porte-avions...). Il assure le suivi médical des militaires (soins, prévention, visite médicale d’aptitude, visite avant et après OPEX) et intervient aussi lors des missions d’entraînement et des OPEX. 

En parallèle des soins infirmiers, les infirmiers des forces assurent le suivi administratif médical (prise de rendez-vous, plannings, gestion des dossiers médicaux).

Les infirmiers des forces sont diplômés de l’EPPA (l’école du personnel paramédical des armées). 

Études / Formation pour devenir Infirmier / Infirmière militaire

Pour devenir infirmier militaire sous statut MITHA – militaires infirmiers et techniciens des hôpitaux des armées, il existe deux possibilités :  


Passer le concours de l’école du personnel paramédical des armées (EPPA) après le bac

Concours accessible après un bac général à dominante scientifique de préférence. Le concours est sélectif (environ  2 700 candidats pour une soixantaine de places). Organisé chaque année à partir du mois de mars, il comprend des épreuves d’admissibilité (maths, français/rédaction), des épreuves sportives d’admission et un entretien. A noter : certains organismes proposent des prépas au concours (Cap’ESA, Zeta…). 

Conditions pour candidater

  • avoir entre 17 ans et 23 ans
  • être bachelier
  • être de nationalité française
  • être apte médicalement (visite auprès d'un médecin militaire après l’admissibilité)
  • être à jour de la JDC


Pour candidater : https://ocean.siec.education.fr/ rubrique Autres ministères - Concours du service de santé des armées.

Les lauréats suivent en parallèle une formation médicale de 3 ans dans un IFSI complétée par une formation militaire, médico-militaire et médico-opérationnelle (formation rémunérée entre 1 250 et 1 350 € / mois).

Au terme de cette double formation (médicale et militaire), les infirmiers militaires obtiennent les diplômes suivants :

  • Diplôme d’état d’infirmier (DEI)
  • Diplôme universitaire (DU) « soins infirmiers en situation de catastrophe » 
  • Brevet de formation milieux et opérationnelle (BFMO)


Après l’obtention du DEI, l’infirmier ou infirmière militaire suit une formation d’acculturation (acquisition des savoir-faire et savoir-être militaires) : 3 mois pour l’armée de l’Air, 4 mois pour l’armée de Terre et la Marine.

Les infirmiers militaires formés à l'EPPA s’engagent pour 9 ans minimum (3 ans de formation + 6 ans de contrat). Leur première affectation est fonction du classement dans leur promotion. 
 

Passer le diplôme d’IDE (infirmier diplômé d’Etat) dans le civil puis s’engager ensuite 

Le recrutement d’infirmier diplômé s’effectue tout au long de l’année (sélection sur dossier)

Conditions pour candidater : 

  • être titulaire du diplôme d’état d’infirmier
  • être de nationalité française
  • être apte médicalement (visite auprès d'un médecin militaire après l’admissibilité)

Les personnels infirmiers retenus suivent un stage d’initiation militaire de 4 mois. 
Ils s’engagent pour un contrat de 3 ou 5 ans renouvelable. 

Salaires

La rémunération des MITHA (militaires infirmiers et techniciens des hôpitaux des armées) est calquée sur la grille des salaires de la fonction publique hospitalière. 

Le salaire d’un infirmier en soins généraux dans la fonction publique hospitalière (après le Segur de la santé) : 

  • après 1 an de carrière : 2 026 € net mensuel
  • après 5 ans de carrière :  2 207 € net mensuel
  • après 20 ans de carrière :  2 924 € net mensuel
  • en fin de carrière :  3 398 € net mensuel


A cette rémunération de base s’ajoutent des indemnités spécifiques au statut militaire (prime OPEX…)

Evolutions de carrière

Les infirmiers militaires ont la possibilité de se spécialiser en passant des formations complémentaires (infirmier anesthésiste / IADE, infirmier de bloc opératoire / IBODE, cadre de santé, directeur des soins infirmiers).

Les infirmiers militaires recrutés dans le civil ont la possibilité après quelques années passées dans un HIA (hôpital d’instruction des armées) de demander leur affectation dans un régiment. 


Crédit photo : JJ.Chatard / DICOD

Vous pourriez être intéressé(e) par...