Jeunes handicapés : bénéficiez des aménagements des examens

  • Handicap
  • Etudes supérieures
Bénéficiez des aménagements des examens

Pour garantir l’égalité des chances entre tous les candidats, des aménagements des examens et concours de l’enseignement scolaire et supérieur sont prévus. Vous y avez droit quel que soit votre handicap.

Les aménagements prévus portent sur les conditions matérielles de déroulement des épreuves, sur les aides techniques et sur les aides humaines nécessaires. Ils concernent tous les examens ou concours et toutes les formes d’épreuves, quel que soit le mode d’évaluation d’une épreuve ou le mode d’acquisition d’un diplôme. Selon les conditions, ces aménagements peuvent s’appliquer à tout ou partie des épreuves.
 

Aménagements communs à tous les handicaps

Quel que soit votre handicap, vous pouvez bénéficier des aménagements suivants.

Vous pouvez avoir une majoration du temps imparti pour une ou plusieurs épreuves, qui ne peut excéder le tiers du temps normalement prévu pour chacune d’elles. Cette majoration peut cependant être allongée en cas de situation exceptionnelle du candidat, sur demande du médecin désigné par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées).

Des conditions adaptées de déroulement des épreuves sont prévues, pour vous permettre de bénéficier de conditions matérielles, d’aides techniques ou humaines appropriées à votre situation.
Vous conservez pendant 5 ans vos notes aux épreuves ou aux unités obtenues à l’un des examens, et vous bénéficiez des acquis obtenus dans le cadre de la procédure de validation des acquis de l’expérience (VAE).

Vos épreuves sont étalées sur plusieurs sessions.
 

Aménagements spécifiques à certains handicaps

Parallèlement, il existe des aménagements spécifiques à certains handicaps.

Vous êtes étudiant handicapé moteur ? Vous pouvez utiliser votre ordinateur ou être assisté par un secrétaire qui écrira sous votre dictée. Ce secrétaire est choisi par les responsables de l’examen. La personne chargée du secrétariat doit posséder le même niveau que le candidat s’il appartient à une formation différente de celui-ci, ou d’un niveau immédiatement inférieur s’il appartient à la même formation.

Vous êtes étudiant handicapé visuel ? Vous pouvez composer en gros caractères ou en braille, à la main ou à la machine. Les textes des sujets qui vous sont remis sont eux aussi transcrits soit en gros caractères, soit en braille.

Vous êtes étudiant handicapé auditif ? Les sujets des épreuves et les précisions complémentaires vous sont donnés par écrit. Vous pouvez demander à disposer de l’assistance d’un interprète en langue des signes ou d’un codeur en langage parlé complété (LPC) pour aider à la compréhension des questions posées et pour traduire oralement vos réponses si nécessaire.
 

Comment obtenir ces aménagements ?

Ces aménagements ne sont pas mis en place automatiquement : Informez votre établissement au moins deux mois avant la date de la première épreuve. Pour toutes vos démarches, n’hésitez pas à contacter le service d’accueil des étudiants handicapés de votre établissement, qui vous sera d’une aide précieuse. effectuer ces démarches dès votre inscription aux examens, ou au plus tard

Pour bénéficier d’aménagements liés à votre handicap, vous devez adresser votre demande à l’un des médecins désignés par la CDAPH, qui siège au sein de votre MDPH.  Parlez-en à votre médecin traitant. Votre demande doit être accompagnée de toutes les informations médicales nécessaires. Ensuite, le médecin rend un avis et propose des aménagements. Au bout du compte, l’autorité administrative compétente pour l’organisation de l’examen ou du concours décidera des aménagements accordés et vous fera connaître sa décision directement.


L’association nationale Droit au savoir a pour objectif de favoriser des actions innovantes dans le domaine de la scolarisation, à tous les niveaux de l’enseignement, et de l’insertion professionnelle pour les jeunes personnes handicapées à partir de 16 ans.
www.droitausavoir.asso.fr

Jean Paul Duvernois

Jean Paul Duvernois © CIDJ
Article mis à jour le 07/03/2018 / créé le 30-11-2011