http://www.cidj.com/

Lobbyiste

Synonymes : représentant d’intérêts, influenceur, chargé d’affaires publiques, directeur des affaires publiques

  • Communication - Information
Le ou la lobbyste défend les intérêts d’une organisation au regard des lois, des réglementations et normes en préparation ou en cours de modification.

Description métier

Le/la lobbyiste défend des intérêts économiques, une cause, une opinion ou un groupe de personnes et influe sur les personnes qui détiennent le pourvoir. Influenceur et discret, il navigue le plus souvent auprès des élus pour orienter les lois dans l’intérêt de ses clients.  

Si la haute autorité pour la transparence et la vie publique (HATV) recense 1 700 lobbyistes (enregistrement obligatoire pour exercer cette activité), il en existe en fait bien plus.

Mandaté par un client, ses missions sont multiples : conseil après une analyse fine de la situation, travail de recherche et d’investigation, veille documentaire, élaboration d’un argumentaire, production de données, rédaction de propositions aux instances décisionnelles… 

Le lobbyiste travaille dans des agences de conseil, des agences de lobbying ou au sein d’entreprises, d’organisations diverses.

Le métier de lobbyiste nécessite d’importantes capacités d’analyse, de synthèse et d’écriture et la maîtrise des arcanes politiques. Des qualités de persuasion, de communication et bien évidemment un excellent carnet d’adresses sont également indispensables. 

Études / Formation pour devenir Lobbyiste

Le métier de lobbyiste requiert un niveau bac + 5 : 

  • Diplôme d’IEP
  • Diplôme d’école de commerce
  • Masters en droit, en affaires publiques, en économie ou en relations internationales

Salaires

Un lobbyiste junior peut gagner entre 2500 € et 3700 € bruts.

Evolutions de carrière

Après quelques années au sein d’une agence ou d’un cabinet de lobbying sous la responsabilité d’un consultant senior, le lobbyiste peut exercer ensuite directement au sein d’entreprises, d’organisations professionnelles, de syndicats, d’associations, d’ONG, de collectivités territoriales. Certains deviennent collaborateur parlementaire ou intègrent un ministère. Possibilité également de devenir responsable de cabinet conseil ou directeur de communication publique et politique. 
 


Crédit photo : Pixabay

Vous pourriez être intéressé(e) par...