https://www.cidj.com/

Installateur / Installatrice de magasin

Synonymes : agenceur de magasin

  • Architecture - Aménagement intérieur
Un conseil sur ce métier ? Une question sur votre orientation ?
Échangez avec nos conseillers en direct depuis notre tchat !
L’installateur / installatrice de magasin conçoit et procède à l’installation ou au réaménagement d’espaces de vente à la demande de propriétaires, de gérants de magasins ou de responsables de rayons de grands magasins.

Description métier

L’installateur de magasin est un métier situé au carrefour de plusieurs savoirs faire en menuiserie, charpenterie, équipement électrique, décoration… C’est un « super bricoleur » professionnel au service du commerce et de l’acte de vente.

Selon son niveau de qualification l’installateur de magasin est à la fois un concepteur d’espace et un travailleur manuel. Il conçoit ou lit et interprète un plan d’aménagement. Il trace les emplacements prévus, contrôle le matériel et souvent le décharge lui-même. Il adapte les éléments reçus aux dimensions réelles de la surface à aménager.

L’installateur procède aux montages et aux assemblages des cloisons, étagères, présentoirs, faux plafonds, gondoles… en fonction des souhaits du responsable de magasin et fixe les éléments. Il effectue les retouches de finition et fait place nette sur le chantier en fin de travaux.

Perceuses, scies, ponceuses, tournevis, équerres, niveau et fils à plomb sont ses outils de prédilection. Les matériaux utilisés : panneaux préfabriqués, PVC, verre, aluminium, colles, peintures et solvants.

En général les horaires de travail sont réguliers. En cas de retard, les « coups de collier » de dernière minute ne sont pas à exclure. Le travail est parfois effectué pendant les heures d’ouverture au public. Il est rare que l’installateur opère seul.

Ses déplacements sont évidemment permanents en fonction des chantiers.

Études / Formation pour devenir Installateur / Installatrice de magasin

Fruit de la synthèse de plusieurs métiers, il n’existe pas de diplômes strictement dédiés à la qualification d’installateur de magasin. Du CAP au BTS, on peut néanmoins recenser des formations qui concourent à la possibilité d’exercer ce métier :

niveau CAP

  • CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement,
  • CAP menuisier installateur,
  • CAP charpentier bois,
  • CAP arts du bois,
  • CAP ébeniste,
  • CAP menuisier aluminium verre,

 niveau bac 

  • Bac pro aménagement et finition du bâtiment,
  • Bac pro technicien constructeur bois,
  • Bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés, 
  • Bac pro technicien menuisier-agenceur,
  • BP charpentier bois,
  • BP menuisier,
  • BP menuisier aluminium verre,

niveau bac + 2

  • BTS SCBH - systèmes constructifs bois et habitat,

niveau bac + 3

  • DN MADE

niveau bac + 4

  • DSAA design mention espace,


niveau bac + 5

  • diplôme national supérieur des arts décoratifs (ENSAD).

Plusieurs écoles publiques et privées d’architecture d’intérieur délivrent aussi leurs propres diplômes permettant de travailler à l’installation de magasins (ou de tout autre espace intérieur) : Académie Charpentier, École Camondo, École Boulle…

Salaires

Un salarié débutant d’une petite entreprise d’installation de magasins est le plus souvent payé au S.M.I.C. Les revenus de l’installateur-décorateur-aménageur à son compte sont évidemment fonction du volume de son carnet de commandes.

Evolutions de carrière

L’installateur de magasin fait le plus souvent ses premières armes en tant que salarié. Après quelques années d'expérience, il peut évoluer vers des chantiers plus complexes ou encadrer une équipe de techniciens ou d'installateurs.

A plus long terme, l’évolution la plus naturelle consiste à s’installer à son compte et à former sa propre équipe de spécialistes du réaménagement de magasins.


Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...