http://www.cidj.com/

Canneur-rempailleur / Canneuse rempailleuse

Synonymes : Garnisseur en sièges, tapissier en sièges

  • Artisanat - Métiers d'art
Garnisseur de sièges ou tapissier en sièges, le canneur / la canneuse est un spécialiste du mobilier, plus spécifiquement de la garniture et de l’habillage des fauteuils, chaises et autres canapés. Il travaille sur de l’ancien qu’il restaure ou sur du neuf.

Description métier

En tant que métier d’art traditionnel, le canneur-rempailleur garnit un siège avec du rotin, de la paille de seigle ou de marais, du jonc ou du raphia.

Il trempe les brins dans l’eau pour les tresser. Pour ces opérations il utilise des techniques anciennes qu’il s’agisse d’un tissage sur châssis, d’un collage brin par brin ou d’un sertissage sur un meuble moderne.

En tant que garnisseur de sièges, il relève les mesures, il coupe le tissu, procède au garnissage de la carcasse du siège et le décore en posant des éléments de passementerie (galons ou franges).

S’il travaille sur des sièges anciens à restaurer, il débarrasse le meuble de son ancien garnissage. Il utilise pour la garniture un matériau traditionnel comme le crin piqué, végétal ou animal. La fixation des éléments se fait à l’aide d’agrafes, de colles ou de matériaux composites.

Comme tapissier, il a en charge une partie de la décoration d’intérieur : il travaille à la pose de moquettes, de tissus sur les murs, de rideaux, de housses. Il réalise d’importants travaux de couture à la main ou à la machine.

Tapissier ou tapissier en sièges, il travaille dans un atelier de fabrication. Assis ou debout selon les objets à réaliser, il est aussi souvent en déplacement en clientèle chez d’autres professionnels ou des particuliers. Il exerce souvent seul s’il est artisan ou dans une équipe de salariés.

Les horaires de travail peuvent être décalés en fonction des commandes et le travail le samedi n’est pas rare.

Ce métier - canneur ou tapissier - présente certaines contre-indications médicales : asthme, allergies aux poussières de toutes sortes (tissus, bois), aux colles, au crin, au vernis. La transpiration des mains peut aussi être un handicap (tissus fragiles).

Études / Formation pour devenir Canneur-rempailleur / Canneuse rempailleuse

Dans les métiers de l’ameublement, il existe plusieurs diplômes professionnels très pointus :

niveau CAP
- CAP cannage paillage en ameublement,
- CAP tapissier-tapissière d’ameublement en décor, ou en siège,

niveau bac
- BP ameublement tapissier décorateur,
- Bac pro artisanat et métiers d’art, option tapissier d’ameublement,
- BTM tapissier décorateur options garniture ou couture,

niveau bac + 3
- DN Made - diplôme national des métiers d'art et du design.

A noter, il existe également un CQP canneur pailleur en ameublement et décoration. 

Ces diplômes se préparent en apprentissage ou en alternance, sur épreuves en contrôle continu, ou par unités capitalisables.

Salaires

En tant que salarié, le canneur-rempailleur débute au niveau du S.M.I.C.

S’il est installé à son compte, les revenus de l’artisan sont fonction de sa clientèle et de la régularité de ses commandes.

Evolutions de carrière

Un tapissier en siège salarié chez un artisan (souvent ébéniste) ou dans un cadre industriel peut évoluer en créant sa propre entreprise artisanale.

Le canneur est presque toujours un artisan. Il peut profiter de la vogue des loisirs liés à la déco et aux techniques traditionnelles pour se faire organisateur de stages ou enseignant.


Crédit photo : Tim Wright - Unsplash