• actualité

En vacances, les hommes en font toujours moins que les femmes

  • Famille
Même en vacances, les femmes prennent en chargent la plupart des tâches

Même en vacances, pas de repos pour la charge mentale. Au contraire, elle s’accentue. Que ce soit pour organiser les vacances, réserver l’hébergement ou s’occuper des tâches ménagères sur place, les femmes en font généralement plus que les hommes. Heureusement, la relève est porteuse d’espoir :  les moins de 25 ans se répartissent mieux les tâches que leurs aînés.

Qui est déjà parti en vacances entre amis, en famille ou en couple l’a peut-être déjà constaté. Ce sont souvent les mêmes qui sont à l’initiative des vacances et qui, une fois sur place, s’occupent des repas, du ménage et des sorties.

En couple, 2 femmes sur 3 en font plus que leur partenaire

L’institut de sondage Ifop et le site Voyage avec Nous, se sont penchés sur la répartition des tâches ménagères l’été. Sans surprise, l'inégale répartition dans le couple se poursuit durant les vacances estivales. Cet été, 66% des femmes font plus de tâches que leur conjoint. Parmi elles, 43% estiment même en faire "beaucoup plus" tandis que seuls 7% considèrent s'impliquer "un peu moins" ou "beaucoup moins".
Par exemple, plus d'une femme sur deux (54%) préparent les repas en vacances contre 24% des hommes. Idem pour le reste. Que ce soit en amont, pour trouver les lieux d’hébergement, gérer le choix de la destination et du trajet ou, une fois sur place, pour tenir le budget, s’occuper des courses, préparer les repas, prendre des photos, ramener des souvenirs, planifier des activités ou dénicher des restos… les tâches ménagères pèsent en grande partie sur les femmes.

La seule activité où la tendance s'inverse c'est la conduite qui reste la "chasse gardée" des hommes, d'après l'étude. Ainsi, 58% des hommes se chargent de conduire sur le trajet des vacances contre 18% des femmes. Pourtant, si les femmes se retrouvent rarement derrière le volant, ce n’est pas par manque de goût pour la conduite. La faute plutôt aux stéréotypes de genre et, comme l’explique un article de Slate, à la peur en voiture bien ancrée dans la tête.

 

La charge mentale l'été, Infographie de l'Ifop

source : IFOP

Répartition des tâches : du mieux dans les jeunes couples

Devant ces chiffres, on aurait tendance à dire que "les calculs ne sont pas bons (kevin)"! Pour le directeur du pôle Genre et sexualités à l’IFOP, "les femmes ne sont jamais autant en vacances que les hommes". Forcément, ça crée des tensions. Parmi les femmes interrogées, 41% d'entre elles se sont déjà disputées avec leur conjoint, car il ne s'impliquait pas assez dans la répartition des vacances.

Heureusement qu'un espoir repose sur les jeunes couples. D’après une autre enquête du Céreq menée auprès des jeunes, la répartition tend peu à peu à s’équilibrer. Le modèle "traditionnel" où la femme se charge de toutes les tâches ménagères perd de la vitesse chez les jeunes, notamment les plus diplômés. À l’inverse, le modèle du couple "paritaire" où les deux s’impliquent de la même façon de même que le modèle "moderne" où l’homme est plus impliqué, progressent. Reste à voir si cette tendance perdure au fil des années et notamment avec l’arrivée d’un enfant. Car comme le montre l’étude de l’IFOP lorsqu’il y a des enfants, l’inégale répartition des tâches est encore plus frappante. Ça promet !

 

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 04-08-2022 / créée le 04-08-2022

Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...