https://www.cidj.com/

Technicien / Technicienne dépollution

  • Environnement – Eau – Déchets - Propreté
Le technicien / la technicienne dépollution est chargé.e de la mise en œuvre et du suivi des travaux de réhabilitation des sols et sites pollués.

Description métier

Sous les ordres d’un chef de chantier, le technicien / la technicienne dépollution prépare, organise et exécute des travaux de dépollution. 

En amont, il ou elle prépare, installe et règle les matériels. Il ou elle procède aux opérations de dépollution et de traitement des sols et des nappes puis d’évacuation des éléments pollués, des unités de traitement. Dans ce cadre, il ou elle peut être amené à utiliser des engins spécifiques selon la nature du chantier ce qui implique de disposer des permis et autorisations nécessaires (Caces, permis B/EC/C).

Il ou elle assure le suivi des opérations et la coordination les différents intervenants (sous-traitants et intérimaires) présents sur le site.

Chargé de la surveillance et du contrôle des opérations, le technicien / la technicienne dépollution réalise des mesures environnementales et des prélèvements (sols, piézomètre, eau, gaz du sol et air ambiant), gère les échantillons, rédige des rapports d’intervention et des comptes-rendus des analyses.

En parallèle de ces activités de dépollution, le technicien dépollution participe à l'entretien et à la maintenance des équipements de traitement et de mesures, à la gestion des stocks. 

Le métier implique la maitrise des techniques de prélèvement, de l’instrumentation scientifique et technique et des techniques de dépollution. Des connaissances en chimie, géologie, hydrologie sont des plus. 

Le technicien dépollution exerce dans les entreprises de génie civil, du BTP ou les entreprises spécialisées dans les services à l’environnement (eau, déchets).

Études / Formation pour devenir Technicien / Technicienne dépollution

Le métier de technicien / technicienne dépollution est accessible avec un diplôme de niveau bac + 2 / + 3 dans le domaine de l'environnement, de l'instrumentation scientifique...

Avec niveau bac ou inférieur, possibilité d'accéder aux métiers d'opérateur ou d'ouvrier. 

Exemples de formations :

niveau CAP

  • titre aide opérateur en dépollution pyrotechnique (IFPR - institut de formation pour la prévention des risques)

niveau Bac 

  • titre opérateur en dépollution pyrotechnique (IFPR - institut de formation pour la prévention des risques)

niveau bac + 2 

  • BTS MSE – métiers des services à l’environnement
  • BTSA Gemeau
  • BTS métiers de l’eau
  • BTS travaux publics

niveau bac + 3

  • BUT GB – génie biologique
  • BUT GC GP – génie chimique génie des procédés
  • BUT GC – génie civil
  • BUT MP – mesures physiques
  • Licence professionnelle métiers de la protection et de la gestion de l’environnement
    Différents parcours : technicien spécialisé de la dépollution des sites pollués (Université Gustave Eiffel)

Des habilitations complémentaires (risques chimiques, autorisation d’intervention à proximité des réseaux ), le CACES et la détention de certains permis (B/EC/C) sont des atouts supplémentaires. 

Salaires

Entre 2 300 € et 2 600 € brut mensuel pour un technicien débutant 

Evolutions de carrière

Possibilité d’évoluer vers un poste de chef de chantier dépollution. 


Crédit photo : Henry Co / Unsplash