Bac pro ICCER - installateur en chauffage climatisation et énergies renouvelables

Bac pro ICCER  - installateur en chauffage climatisation et énergies renouvelables

Le bac pro installateur en chauffage climatisation et énergies renouvelables (ICCER) forme des techniciens chargés d’installer des équipements thermiques, climatiques et sanitaires (appareil sanitaire, climatisation individuelle ou collective, chaudière, pompe à chaleur..). Il se prépare par voie scolaire ou en apprentissage après la 3ème ou un CAP du domaine dans des établissements publics ou privés. C’est un diplôme d’Etat délivré par l’Education nationale qui permet de travailler immédiatement après son obtention ou de poursuivre des études supérieures. 

Objectif du diplôme

Après identification des besoins et du budget du client, le titulaire du bac pro ICCER coordonne et organise des chantiers d'installations énergétiques (planification des travaux, commande de matériels). Il effectue ensuite l’installation, les raccordements et branchements fluidiques et électriques, les réglages et contrôles nécessaires avant tout mise en route. Il prend en charge par la suite l’entretien et le dépannage des équipements et installations.

Le titulaire du bac pro ICCER peut intervenir sur de l’habitat collectif ou individuel, des locaux tertiaires ou industriels.

Conditions d'accès

Le bac professionnel ICCER se prépare après la 3ème ou après un CAP du domaine (CAP électricien, CAP installateur en froid et conditionnement d’air, CAP monteur en installations sanitaires, CAP monteur en installations thermiques). Il peut également se préparer après une 2de ou 1ère générale ou technologique sur avis de l'équipe pédagogique. Selon les académies, un entretien PASSPRO pour s'assurer des motivations et de l'intérêt du jeune peut être exigé en cours de 3ème. A noter, les titulaires de certains CAP ou BEP de même secteur peuvent être admis en 2ème année directement (se renseigner auprès de l'établissement). 

Organisation et contenu de la formation Bac pro ICCER - installateur en chauffage climatisation et énergies renouvelables

Le bac pro ICCER se prépare en 3 ans (2nde pro métiers du numérique et de la transition énergétique, 1ère pro, terminale pro). 

La formation totalise environ 32h de cours et TP par semaine. Elle articule pour moitié des enseignements généraux et professionnels. 

Le détail de la formation s’organise ainsi : 

  • enseignements techniques et professionnels (14h par semaine environ) : préparation d'une intervention, réalisation et mise en service d'une installation, travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique et dépannage
  • enseignements généraux (entre 16h et 17h par semaine) : français-histoire-géographie, anglais, maths, physique-chimie, arts appliqués et culture artistique, EPS, économie-gestion, prévention santé environnement
  • des périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) : 22 semaines réparties sur 3 ans (6 semaines la 1ère année, 8 semaines en 2ème année, 8 semaines en 3ème année)
  • accompagnement personnalisé

Les élèves issus d’une 3ème passent en fin de 1ère bac pro les épreuves du BEP ICCER. Les élèves déjà titulaires d’un CAP et les apprentis ne sont pas obligés de passer cette certification intermédiaire. 

L’examen du bac pro ICCER comprend des épreuves terminales (Français/histoire-géographie-EMC, PSE, Economie-gestion, épreuve professionnelle) et des CCF (contrôles en cours de formation) répartis sur les années de 1ère et terminale

Bac pro ICCER - installateur en chauffage climatisation et énergies renouvelables en alternance

Le Bac professionnel TISEC peut être préparé également par la voie de l'apprentissage dans les CFA (centres de formation d'apprentis)

Débouchés du diplôme

Le bac pro ICCER permet de travailler chez des installateurs dépanneurs ou dans des entreprises spécialisées en exploitation, maintenance ou maîtrise de l’énergie ou auprès de constructeurs d’équipements énergétiques et climatiques. 
Il débouche sur des emplois de technicien monteur ou de maintenance, de plombier, agent d’exploitation ou d’intervention du réseau gaz, opérateur de raffinerie, thermicien… 

Evolution de carrière

Après quelques années d’expérience, possibilité d’évoluer vers des postes de chef d’équipe ou de chef de chantier voire de créer ou reprendre une entreprise. 

Poursuite d'études

Avec un bon dossier et/ou une mention à l’examen, le bac pro ICCER permet de poursuivre vers un brevet professionnel (BP installateur dépanneur en froid et conditionnement d’air, BP monteur en installation du génie climatique et sanitaire) ou une mention complémentaire (MC technicien en énergies renouvelables) pour se spécialiser. 
Possibilité de poursuivre aussi vers un BTS ou BUT en lien avec le domaine (BTS Fluides énergie domotique, BTS maintenance des systèmes, BTS technico-commercial, BUT génie thermique et énergie.)

Type de diplôme