Faire un break avant ou après deux ans de classe préparatoire : bien vu !

  • Break post bac

Une prépa demande énormément de travail : avoir envie de souffler entre son bac et prépa ou après ces deux années intensives est tout à fait normal ! Et, bonne nouvelle, c'est même bien vu par les responsables de ces formations ! En revanche, entre les deux années de classe préparatoire, faire un break est plus compliqué...

Béatrice Potier, proviseure du lycée Marie Curie à Sceaux, qui propose notamment des prépas juridiques et économiques, et Marie-Noëlle Lefaure, proviseur-adjoint responsable des prépas scientifiques, littéraires et économiques et commerciales du lycée Blaise-Pascal de Clermont Ferrand, vous expliquent quand et comment concilier année sabbatique et prépa. Interview croisée.
 

Les bacheliers peuvent-ils faire un break avant d’intégrer une classe préparatoire ?

Béatrice Potier : Interrompre vos études un an avant de rentrer en prépa n’est pas un problème. Au contraire, nous voyons d’un bon œil cette ouverture ! Nous proposons des prépas dans les domaines économique et juridique et prenons des élèves qui ont n’importe quel bac général, pas seulement économique et social (ES). Par conséquent, vous recommencez à zéro en termes d’apprentissage des connaissances. Pour les prépas dédiées aux maths et aux sciences, c’est plus compliqué. Il y a beaucoup de choses à connaître par cœur et il vaut mieux ne pas laisser de côté vos livres trop longtemps.

Marie-Noëlle Lefaure : Pour nous qui proposons notamment des prépas littéraires et scientifiques, faire un break n’est pas un souci puisque nous examinons les candidatures que nous recevons via le site Parcoursup. Il faut évidemment que votre dossier soit de qualité. Pour ce qui est de la raison de votre break, nous ne vous demandons pas nécessairement d’explications.
 

Cette année off, est-ce un plus pour un dossier ?

B.P. : Oui, généralement ça l’est. Si vous partez à l’étranger, vous en revenez avec une meilleure connaissance des autres et de vous-même. Si vous travaillez, vous gagnez en autonomie et en maturité. Vous êtes jeune et une année supplémentaire pour gagner en maturité peut avoir des avantages, pour la prépa mais aussi pour la suite. C’est toujours intéressant de montrer que vous vous êtes intéressé à autre chose qu’à vos études stricto sensu.
 

Un break est-il également envisageable pendant ou après la prépa ?

B.P. : Entre les deux années de classe préparatoire, l’interruption est beaucoup moins évidente. Vous vous engagez pour un cycle de deux ans et il y a un suivi qu’il est préférable de respecter. Le mieux pour vous est donc de faire une année de break avant ou après vos deux ans de prépa.
 

Du côté des inscriptions, les choses sont-elles aussi simples après un break ?

B.P. : Juste après un bac, cela ne pose aucun souci sur le plan administratif. Si vous choisissez d’intégrer une prépa après un an seulement d’interruption d’études, Parcoursup est ouvert aux bac + 1. Il faut simplement penser à bien vous inscrire le moment venu, même si vous êtes au bout du monde !

M.-N. L. : Après la prépa, faire un break est possible à condition que vous entriez en contact avec la fac. Nos classes préparatoires ont des conventions avec les universités pour que vous puissiez passer directement en troisième année de licence (L3). Cela se décide en commission. Une fois la décision rendue, si vous voulez reporter votre entrée à la fac à l’année suivante, il faut que vous préveniez l’établissement.

Une année off entre la classe préparatoire et l’ENS ?
Le règlement de l’École normale supérieure (ENS) prévoit que les normaliens puissent prendre deux années de congés sur les quatre années de scolarité. Et rien ne vous interdit de faire un break dès votre admission. Mais cela n’est pas habituel pour deux raisons : votre nomination en tant que fonctionnaire est décalée et vous perdez la possibilité d’effectuer votre première année avec certains de vos camarades de prépa, et donc de vous intégrer plus facilement.

La rédaction © CIDJ
Article mis à jour le 12-02-2019 / créé le 12-04-2012

Vous pourriez être intéressé(e) par...