https://www.cidj.com/

Infirmier / Infirmière anesthésiste

Synonymes : IADE

  • Santé - Paramédical
L’infirmier ou l'infirmière anesthésiste (IADE) réalise des soins et des gestes techniques dans les domaines de l'anesthésie, de la réanimation, de la médecine d'urgence et de la prise en charge de la douleur.

Description métier

L’infirmier ou l'infirmière anesthésiste (IADE) exerce au sein d'une équipe pluridisciplinaire en étroite collaboration et sous la responsabilité du médecin anesthésiste-réanimateur.

L'IADE exerce principalement en bloc opératoire ou obstétrical mais aussi en salle de réveil, dans les services d'urgence. Il / elle intervient également lors de certains types de transports (SAMU, SMUR...) pour assurer le transport de patients stables ventilés, intubés ou sédatés.

En salle d’opération, l'IADE accueille le patient et réalise des anesthésies. Il / elle assure la surveillance des patients, participe à la maintenance et à la gestion des différents matériels, médicaments et produits sanguins et réalise des soins infirmiers dans son domaine de compétence. 

Après l'intervention, l'IADE contrôle la phase de réveil, assure la surveillance post-opératoire et notamment la prise en charge de la douleur. 

L'IADE est seul habilité.e, sous le contrôle du médecin réanimateur à pratiquer  les actes techniques très délicats que sont une anesthésie générale, une anesthésie locorégionale et une réanimation préopératoire. Son expertise lui permet également d’intervenir en tant que personne ressource ou formateur, notamment en bloc opératoire et dans les unités de réanimation et urgences.

Le métier exige une bonne résistance à la fatigue et au stress, ainsi qu’un sens aigu du travail en équipe. L'IADE travaille par roulement avec un système de gardes et d'astreintes pour l'accueil des urgences. 

Les infirmiers anesthésistes sont obligatoirement inscrits à l’Ordre national des infirmiers.

 

Études / Formation pour devenir Infirmier / Infirmière anesthésiste

Pour être infirmière anesthésiste, il faut être titulaire du DEIA (diplôme d’État d’infirmier anesthésiste).

Ce DE se prépare via l'alternance en 2 ans dans une trentaine d’établissements recrutant sur concours. Il est reconnu au niveau master. 

Le concours d'entrée (assez difficile) est ouvert exclusivement aux infirmières et aux sages-femmes ayant 2 ans de pratique professionnelle au premier janvier de l’année du concours d’entrée en école d’IADE. Il comprend une admissibilité écrite et une épreuve d’admission orale.

Peuvent être admis en formation dans la limite de 5 % de la capacité d'accueil de l'école :

  • les titulaires du diplôme d’État de sage-femme ;
  • les étudiants ayant validé la troisième année du deuxième cycle des études médicales ;
  • les titulaires d'un diplôme d’État d'infirmier et d'un diplôme reconnu au grade de master.

La préparation du DEIA se compose d’enseignements théoriques et de travaux de recherche (1260 h), d'enseignements cliniques (58 semaines) et d'un mémoire professionnel. 

Salaires

Le salaire d’un IADE dans la fonction publique hospitalière (après le Segur de la santé) est :

après 1 an de carrière : 2 039 € net mensuel
après 5 ans de carrière :  2 297 € net mensuel
après 20 ans de carrière :  3 299 € net mensuel
en fin de carrière :  3 583 € net mensuel

Diverses primes s'ajoutent, pouvant augmenter le salaire net mensuel d'environ 300 € en fonction des gardes effectuées.

 

Evolutions de carrière

Les infirmiers anesthésistes peuvent accéder à des fonctions d’encadrement soignant ou enseignant, puis être directeur de soins.

Une progression de carrière est désormais possible, avec quatre fonctions :

  • infirmière anesthésiste diplômée d’État, « de classe normale » 
  • infirmière anesthésiste cadre de santé, avec fonctions d’enseignement
  • infirmière anesthésiste cadre supérieure de santé (après 4 ans d'exercice)
  • directrice des soins, d’école et coordinatrice des soins.

 

 


Crédit photo : Photographee eu - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...