http://www.cidj.com/

Aide-soignante / Aide-soignant

  • Santé
Sous la responsabilité de l'infirmier, l'aide-soignant s'occupe de l'hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Il travaille principalement en hôpital mais aussi dans des centres communaux ou associatifs de santé.

Description métier

Surveiller le malade, l’aider à se lever, se laver, à s’habiller et à marcher sont les activités quotidiennes de l’aide-soignant.

Il est responsable de la propreté de l’environnement du malade. Il refait les lits, nettoie la chambre et procède à la désinfection des lieux. Il doit respecter des règles d’hygiène très strictes.

Le soutien psychologique qu’il apporte aux malades est important. Également en contact avec les familles, il peut apporter conseil et réconfort. Attentif à toute modification de l’état des patients, il transmet ses observations à l’équipe de soins. Il est placé sous la responsabilité directe d’une infirmière.

L'aide-soignant participe également à la distribution des plateaux repas. Il installe les patients et les aide éventuellement à manger.

En fonction de son lieu d’exercice (hôpital ou établissement à caractère  sanitaire, social ou médico-social) et de la nature du médicament (dose, mode d’administration), l’aide soignant est autorisé ou non à distribuer les médicaments, sous la surveillance de l’infirmière.

Le plus souvent debout, il doit porter ou soutenir les patients. Il est nécessaire d’être en bonne condition physique pour exercer ce métier.

L’aide-soignant travaille les week-ends et les jours fériés par roulement. Le travail de nuit est fréquent.

Il travaille dans différents lieux : hôpitaux, cliniques, centres de rééducation, maisons de retraite, de convalescence, centres d’accueil pour handicapés, services d’hospitalisation ou de maintien à domicile des personnes âgées.

Il peut s’agir soit d’établissements privés, soit d’établissements dépendant de l’État ou des collectivités territoriales.

360 000 aides soignants ou aides soignantes ou exercent en France dont 93% sont des femmes. D'ici à 2020, plus de 100 000 postes devraient être créés.

Études / Formation pour devenir Aide-soignante / Aide-soignant

Le diplôme d'État d’aide-soignant (DEAS) est obligatoire. L’admission dans les écoles a lieu sur concours sans condition de diplôme ou par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Plusieurs écoles y préparent. Elles sont payantes. Leurs tarifs varient de 700 à 2 000 €. Cette formation dure 10 mois. Pour se présenter au concours, il faut avoir 17 ans.

Le concours se compose d’une épreuve écrite d’admissibilité et d’une épreuve orale d’admission.

Sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité :

  • les candidats titulaires du bac ou d’un diplôme reconnu équivalent ;
  • les candidats titulaires d’un titre ou d’un diplôme du secteur sanitaire ou social reconnu au niveau CAP délivré en formation initiale ou continue ;
  • les candidats ayant suivi une 1e année d’études d’infirmier et n’ayant pas été admis en 2e année ;
  • les candidats titulaires d’un diplôme étranger permettant l’accès aux études universitaires de ce pays.

Ces candidats sont dispensés par ailleurs de certains modules de formation. 

L’admission définitive est prononcée après présentation des certificats médicaux et de vaccination exigés.

À savoir :

  • certains Greta assurent des préparations moins onéreuses.
  • le bac technologique ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) est bien adapté pour se préparer à ce métier.

Salaires

Le salaire d'un aide-soignant avoisine le S.M.I.C.

Evolutions de carrière

L'aide soignant par le biais de la formation continue peut se spécialiser dans certaines activités : agent de chambre mortuaire, agent de stérilisation, hémodyalise, aspiration endo-trachéale, assistant gérontologique. 

D’autres métiers sociaux ou paramédicaux sont accessibles aux aides-soignants ayant quelques années d’expérience et désirant s'y former : assistant dentaire, aide médico-psychologique, moniteur-éducateur, laborantin d’analyses médicales, infirmier.

Ainsi au terme de 3 ans d'expérience, un aide-soignant peut se présenter au concours d'entrée en IFSI pour devenir infirmier. 


Crédit photo : C. Waeghemacker - WorldSkills