http://www.cidj.com/

Agent / Agente de sûreté aéroportuaire

Synonymes : ASA, opérateur de filtrage, opérateur de sûreté aéroportuaire

  • Défense - Sécurité - Secours
  • Transport - Logistique
L’agent / agente de sûreté aéroportuaire effectue le contrôle des passagers, des équipages et des personnels de l’aéroport ainsi que de leurs bagages et de leurs affaires personnelles.

Description métier

L’agent de sûreté aéroport a plusieurs fonctions selon son poste de travail.

Il accueille les passagers pour les faire passer en salle d’embarquement.

Après avoir vérifié leurs billets d’avion et leur identité, il leur demande de déposer leurs bagages à main, leurs affaires personnelles (clés, montre, bracelet, téléphone portable…) dans un casier et certains vêtements (veste, manteau, chaussures) sur le tapis roulant de l’appareil à rayon X.

Il invite ensuite les passagers à passer sous un portique de détection métallique. Il peut procéder à la palpation (passer les mains sur les habits) des passagers. Il peut également utiliser un détecteur électronique à main (magnétomètre).

Il visionne sur écran les bagages qui passent dans l’appareil.  En cas de détection d’un objet interdit au transport en cabine (canif, liquide, briquet…), il applique strictement les procédures de sécurité. Il demande au passager de jeter ces objets dans une poubelle spéciale.

En cas d’incident, il peut en référer à son encadrement ou au personnel de Police.

Il vérifie à la sortie de l’appareil à rayon X que les passagers reprennent bien leurs bagages et leurs affaires.

Il opère également dans les coursives de correspondance lorsque que les passagers sortent d’un avion pour en reprendre un autre.

L’agent de sûreté exerce dans une entreprise privée de sécurité qui a passé un contrat avec une société de gestion d’aéroport (ADP-Aéroports de Paris par exemple). Avec la hausse constante du trafic aéroportuaire et le renforcement des contrôles de sécurité, de nombreux postes sont à pourvoir.

Il travaille en équipe dans un aéroport, en horaires décalés, le jour, la nuit, le week-end et les jours fériés.

L’agent de sûreté travaille debout (sauf au visionnage). Il porte un uniforme sombre facilement reconnaissable par les citoyens.

Le métier demande de la vigilance et de la concentration. Respect des procédures, bonne présentation, maîtrise de soi et autorité sont des qualités requises. Avoir une bonne vision en 3 dimensions et bien distinguer les couleurs sont un atout.

Études / Formation pour devenir Agent / Agente de sûreté aéroportuaire

Formation de base (de niveau V) complétée obligatoirement par le CQP ASA (certificat de qualification professionnelle) d’agent de sûreté aéroportuaire.

Accessible avec un niveau de classe de troisième ou d’un CAP. Cette formation de 210 heures est assurée en interne ou auprès d’une école privée une fois le recrutement effectué.
- avoir des notions d’anglais
- permis B (auto) et moyen personnel de locomotion (scooter, voiture) pour se déplacer en dehors des horaires de transports en commun
- casier judiciaire vierge pour obtenir le badge de sûreté autorisant la présence en zone réservée de l’aéroport
- nationalité française ou européenne.

Salaires

L'agent de sûreté gagne au début le S.M.I.C avec des primes éventuelles et environ 2 600 € brut mensuel en milieu de carrière.

Evolutions de carrière

L’agent de sûreté peut se spécialiser dans le contrôle des bagages ou de marchandises qui voyagent en  soute, se former au profilage (approfondissement du questionnement aux passagers).

Il peut évoluer vers des fonctions d’encadrement (superviseur) ou devenir agent d’escale après une formation complémentaire.


Crédit photo : Monkey Business - Fotolia