https://www.cidj.com/

Economiste de la construction

Synonymes : métreur vérificateur, métreur du bâtiment, responsable des études de prix, technicien étude de prix, ingénieur étude de prix

  • BTP - Urbanisme
L'économiste de la construction est chargé d'évaluer le coût d'une construction ou d'une réhabilitation de bâtiment. A la fois technicien et économiste, il chiffre un projet de construction ou de rénovation dans sa globalité et veille à ce que le budget ne soit pas dépassé.

Description métier

Dans le secteur du bâtiment, l'économiste de la construction  joue un rôle capital auprès des architectes et des maîtres d'ouvrages. Il ou elle a pour mission d'évaluer le coût d'une construction neuve ou d'une réhabilitation de bâtiment, d'un ouvrage de génie civil. C'est un métier polyvalent qui associe à la fois des déplacements sur le terrain et un travail de bureau pour réaliser et actualiser le chiffrage. 

A partir de l'étude du dossier technique et d'outils de modélisation, l'économiste de la construction réalise en amont des estimations et des devis d'avant projet puis des études de prix détaillés une fois l'appel d'offre conclu. Il estime la quantité et la qualité des matériaux pour chaque poste (gros oeuvre, menuiserie, plâtre, peintures, fenêtres...), négocie et établit les devis avec les fournisseurs. Il définit les méthodes d'organisation, les moyens financiers et humains, les procédés techniques, le planning de réalisation du chantier. Tous ces éléments lui permettent d'établir un budget prévisionnel et de mettre en forme le cahier des charges technique. 

Tout au long du chantier, l'économiste de la construction surveille le déroulement des travaux et conseille le maître d'ouvrage dans la conduite des opérations notamment quant à leur impact sur le plan budgétaire (panne de matériel, commande qui n'arrive pas, réorganisation du travail en fonction des intempéries et des contretemps, changement de procédés/de matériaux, modification des métrés... ). Il gère le budget imparti pour une meilleure maîtrise et optimisation des coûts, le réajuste si nécessaire. 

Dans certaines PME, il peut avoir des responsabilités plus importantes comme la constitution d’une clientèle et la réponse à des appels d'offres (faisabilité financière d'un projet, proposition d'alternatives pour réduire le budget...)

Autonomie, mobilité et disponibilité sont les qualités principales de ce poste. Le sens du relationnel est nécessaire car l'économiste de la construction est en contact avec de nombreux interlocuteurs (maître d'ouvrage, maître d'oeuvre, équipes d'exécution, services administratifs, fournisseurs..) tout comme des capacités en négociation. Il doit avoir de solides connaissances techniques dans le domaine de la construction et l'aménagement des bâtiments (matériaux, métrés, législation et normes...), être très rigoureux dans ses calculs. En effet, la moindre erreur peut avoir de lourdes conséquences. La maîtrise de divers outils informatiques (chiffrage, réponse aux appels d'offres, DAO, gestion de projets...) est, bien sûr, indispensable à l’exercice de ce métier. 

Dans le secteur privé, l'économiste de la construction peut exercer son activité dans des entreprises du BTP, des cabinets d'architecture, des cabinets d'économie de la construction, des bureaux techniques sous-traitants ou auprès de maîtres d'oeuvre. Le volume d'embauche est bien évidemment fonction de l'activité du bâtiment. Dans le secteur public, l'économiste de la construction travaillent dans des ministères, des préfectures ou des collectivités locales.

Études / Formation pour devenir Economiste de la construction

Un diplôme de niveau bac + 2 est le minimum requis pour accéder à la fonction d'économiste de la construction. 

Exemples de formations : 

Niveau bac + 2

  • BTS MEC - management économique de la construction (ex BTS EEC - études et économie de la construction)
  • BTS Bâtiment
  • Titre de technicien supérieur du bâtiment option économie de la construction (AFPA)

Niveau bac + 3

  • Licence professionnelle métiers du BTP : bâtiment et construction
    Différents parcours : économie de la construction (Université de Lyon 1)
  • BUT GC CD - génie civil construction durable

Niveau bac + 5

  • Master pro génie civil
    Différents parcours : génie civil architectural et urbain (Université Polytechnique Hauts de France), économie de la construction et management de projet (Lyon 1), conception construction et ingénierie du bâtiment (Cergy Paris Université)
  • Master STPE - sciences de la terre et des planètes, environnement
    Différents parcours : éco-construction (Université de Bordeaux)
  • Diplôme d'ingénieur dans le domaine de la construction (Ecotec, EBTP, ESTP, Ecole des Ponts ParisTech...)

Pus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

Le salaire d'un débutant qualifié varie selon les régions et les qualifications entre 2 300 € et 2 900 € brut par mois.

Evolutions de carrière

L'économiste de la construction peut se spécialiser dans un type de construction et au fur et à mesure de sa carrière gérer des projets de plus en plus ambitieux ou plus complexes. 

Il peut accéder à la fonction de chef de travaux. Il fait alors la relation entre le siège et le chantier où il supervise l'exécution des travaux pour s'assurer que l'enveloppe budgétaire n'est pas dépassée.

Il peut également évoluer vers des fonctions de chef de projet dans le BTP, directeur de cabinet d'études, conseiller d'architectes independants. 


Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...