http://www.cidj.com/

Eco-conseiller / Eco-conseillère

Synonymes : conseiller en environnement, ingénieur éco-concepteur

  • Environnement - Nature - Nettoyage
L’éco-conseiller ou l'éco-conseillère fait l’interface entre les multiples acteurs publics et privés qui interviennent dans l’aménagement du territoire. Son objectif principal est l’amélioration du cadre de vie ou sa protection. Il/elle propose pour cela des solutions innovantes mais réalistes.

Description métier

L’éco-conseiller analyse les problèmes posés par la protection de la nature et de l'environnement afin d’améliorer le cadre de vie.

Ses activités principales concernent l’élimination et le recyclage des déchets, l’amélioration de la qualité de l'air et de l'eau, le contrôle des nuisances et du bruit etc.

Dans tous ces domaines, il assure une action, soit préventive, soit corrective, soit de sensibilisation, mais également de recherche. Il peut aussi être chargé de la mise en place de technologies propres, de l’installation de sites de stockage et de leur maintenance.

La dimension gestion administrative et financière d'une structure ou d’un équipement fait aussi partie de ses attributions.

L’éco-conseiller travaille auprès des collectivités locales (municipalités, chambres de commerce et d'industrie, chambres d'agriculture, par exemple), des associations, des entreprises du secteur public ou privé.

Son environnement de travail peut comporter des nuisances telles que le bruit, la poussière, les odeurs ainsi que des conditions climatiques variables (température, humidité, intempéries...).

Il peut être amené à manipuler des produits chimiques et toxiques qui demandent le respect de consignes de sécurité et un parfait maniement du matériel de protection individuelle.

Il a des horaires plutôt réguliers et de jour. Cependant, l'activité peut comporter des déplacements et des astreintes.

Si cette fonction implique des compétences techniques et scientifiques pointues, l’éco-conseiller doit aussi être doté d'excellentes dispositions pour communiquer et convaincre.

Études / Formation pour devenir Eco-conseiller / Eco-conseillère

Le métier d'éco-conseiller requiert une formation de niveau bac + 5 :

- master en gestion de l'environnement ; géographie, aménagement, environnement et développement ; sciences de la Terre et des planètes, environnement ; agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt ; risques et environnement, 

- diplôme d’ingénieur (agriculture, agronomie, paysage, chimie, biotechnologies, sciences de l’eau, génie rural, etc.).

- MS (mastère spécialisé) : éco-conseiller (Insa strabourg), éco-conception et management environnemental (ParisTech), manager de l'environnement et de l'éco-efficacité énergétique (Insa Lyon). 

Salaires

Un conseiller en environnement débutant reçoit un salaire variable en fonction du type d’entreprise ou de collectivité qui l’emploie. Les salaire en début de carrière est de 1 650 € brut mensuels et peut atteindre avec de l'expérience 2 500 € brut mensuels.

Evolutions de carrière

Les possibilités d’évolution sont encore peu nombreuses; ce métier étant relativement récent. L'évolution tient davantage aux spécialités d'origine de chaque conseiller.

Cependant on estime que les professions ayant trait à l’écologie et à l’environnement connaîtront un fort développement dans les années à venir. Pollutions de toutes sortes obligent.


Crédit photo : Unsplash