http://www.cidj.com/

Pédiatre

  • Santé
Le champ de compétences du pédiatre, médecin spécialiste des enfants, recouvre la néonatalogie, le suivi du développement physiologique et psychologique des enfants et adolescents, et le traitement des pathologies infantiles par des thérapies adaptées.

Description métier

Le pédiatre intervient à la maternité, dès la naissance de l’enfant, pour contrôler réflexes, mobilité, position des hanches et souplesse. Dans ce cadre, le pédiatre dépiste d’éventuelles anomalies anatomiques, sensorielles ou psychiques.

Dans son cabinet, il pratique les vaccinations obligatoires ou conseillées par les autorités de santé. Le pédiatre dépiste et traite toutes les maladies infantiles auxquelles peu de sujets échappent au cours de leur croissance : varicelle, rhinopharyngite, angine, rougeole, oreillons.

Il peut également déceler des problèmes d’ordre psychologiques et/ou scolaires et, si nécessaire, préconiser une consultation chez un spécialiste en rééducation (orthophoniste, orthoptiste). Son activité de dépistage de pathologies moins courantes, par exemple le diabète infantile, est essentielle, de même que ses interventions en cas d’accident ou d’infirmité.

Auscultation, examen de la gorge, des amygdales, des oreilles... : le pédiatre pratique tous les gestes du médecin, mais en les adaptant aux enfants.

Il doit entretenir une relation de confiance avec les parents accompagnateurs pour que soient appliqués les conseils et recommandations qu’il dispense sur l’hygiène de vie, l’alimentation, les activités sportives, etc.

Quel que soit son mode d’exercice professionnel (en hôpital, en libéral, ou mixte), le pédiatre a un emploi du temps très chargé, d’autant que la pédiatrie est une spécialité en déficit de praticiens. Les heures d’astreinte ne sont pas rares. Le métier est exercé à 60 % par des femmes.

Études / Formation pour devenir Pédiatre

En tant que médecin, le pédiatre a franchi toutes les étapes du cursus des études de médecine : Paces (première année commune aux études de santé) concours, 2e, 3e, 4e, 5e et 6e années de médecine. La dernière année étant consacrée à des stages professionnalisants permettant à l'étudiant de confirmer son projet d'orientation. 

L'examen de fin de 6ème année comprend 3 notes : un examen de fin de 5ème année qui valide les acquis, un examen de 6ème année plus axé sur les aspects cliniques et une 3ème note prenant en compte le parcours de l'étudiant. Possibilité de candidater ensuite à une spécialité. 

La spécialité pédiatrie fait l’objet d’une formation en 4 ou 5 ans qui inclut de très nombreux stages dans les services hospitaliers et services de garde et débouche sur un DES (diplôme d’études spécialisées) qui valide des compétences très pointues en cardiologie. Après le DES (diplôme d'études spécialisées) et une soutenance de thèse devant un jury, le postulant obtient le diplôme d’État de docteur en médecine.

Salaires

Jusqu’à 4 500-5 000 € brut mensuels pour un pédiatre en hôpital ou en clinique. En cabinet de ville, les revenus d'un pédiatre dépendent beaucoup de la zone géographique. La pédiatrie n’est pas la plus rémunératrice des spécialités médicales.

Evolutions de carrière

Si un pédiatre exerçant en cabinet ne peut que développer sa clientèle, un pédiatre d’hôpital peut assumer, à terme, les responsabilités d’une carrière hospitalière ou une fonction d’enseignant au sein d’un CHU (centre hospitalier universitaire).


Crédit photo : Antonio Diaz - Fotolia