http://www.cidj.com/

Moniteur-éducateur / Monitrice-éducatrice

  • Social - Services à la personne
Le moniteur-éducateur a un rôle d’animation, de prévention et d’éducation auprès de personnes en difficulté : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Il est le bras droit de l’éducateur spécialisé, qui détient la responsabilité d’élaborer des projets.

Description métier

Le moniteur-éducateur exerce ses fonctions auprès d’enfants ou d'adolescents qui souffrent de troubles du comportement ou qui ont d'importantes difficultés scolaires, mais aussi auprès d’adultes handicapés ou encore de personnes âgées dépendantes.

Le moniteur-éducateur travaille toujours en équipe : éducateurs spécialisés, psychologues, assistants de service social, enseignants et médecins.

Il applique les projets d’animation et d’organisation de l’éducation mis en œuvre par l’équipe avec laquelle il collabore : aide aux devoirs, organisation de sorties, ateliers...Son objectif : redonner ou préserver l'autonomie et l'intégration sociale des personnes dont il a la charge.

Il peut aussi s’occuper de soutien ou de suppléance familiale : aide aux repas, à la toilette… Dans tous les cas, ses activités sont proches de celles de l'éducateur spécialisé, dont il dépend.

Pour certaines missions (travail en internat, par exemple), le moniteur éducateur peut être conduit à travailler la nuit et à avoir des horaires irréguliers.

Ce métier exige un équilibre nerveux à toute épreuve, une grande disponibilité et un bon sens de l'organisation.

Études / Formation pour devenir Moniteur-éducateur / Monitrice-éducatrice

Pour devenir moniteur-éducateur, il faut être titulaire du DEME (diplôme d'État de moniteur-éducateur) délivré par le ministère de l’Éducation nationale. Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à cette formation, mais chaque centre organise une sélection qui comprend une épreuve écrite et des épreuves orales.

Sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité, les candidats  titulaires de l’un des diplômes suivants :
• Diplôme, certificat ou titre homologué au moins au de niveau IV
• Baccalauréat ou diplôme européen ou étranger réglementairement admis en équivalence
• Diplôme d’État d’assistant familial
• Diplôme d’État d’aide médico-psychologique
• Diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale ou mention complémentaire aide à domicile
• Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social 

La formation dure 2 ans. Elle comprend des cours et 28 semaines de stage.  Elle est dispensée au sein d'établissements agréés. Des allégements et/ou dispenses peuvent être accordés aux titulaires des diplômes précédemment cités.

Une expérience professionnelle dans le secteur associatif ou en tant que bénévole est appréciée, de même que la possession de tout ou partie de l’un des diplômes de l’animation socioculturelle ou sportive ou des brevets d’État d’animateur : Beatep, BPJEPS animation sociale.

À noter : le DEME peut aussi s'obtenir par la voie de l'apprentissage ou par la VAE (validation des acquis de l'expérience).

Salaires

Dans la fonction publique : environ 1 480 € brut par mois pour un moniteur-éducateur débutant, 2 100 € en fin de carrière (primes non comprises).

Selon la convention collective de l’enfance inadaptée (secteur privé) : 1 500 € en début de carrière, 2 300 € en fin de carrière.

Evolutions de carrière

Le métier de moniteur-éducateur est une étape vers le métier d’éducateur spécialisé, d'éducateur technique spécialisé, éducateur de jeunes enfants, technicien de l'intervention sociale et familiale (allègement de formation pour accéder à ces diplômes). Pour accéder à ces formations, le moniteur-éducateur bénéficie de dispenses et d'allègement de formation.

Après 5 années de pratique et l'obtention du certificat d'aptitude à la direction d'établissement, il peut encadrer un service social ou diriger un établissement éducatif.


Crédit photo : Pixabay

Vous pourriez être intéressé(e) par...