http://www.cidj.com/

Inséminateur / Inséminatrice

Synonymes : technicien inséminateur

  • Animaux
L’inséminateur / l'inséminatrice est un(e) spécialiste de la reproduction animale assistée. Il/elle conseille l’éleveur de bovins, de porcins, d’ovins ou d'équins et l’aide à planifier les périodes de fécondation et le rythme des naissances selon les besoins de son exploitation.

Description métier

L’inséminateur utilise toutes les connaissances des scientifiques pour sélectionner les meilleurs reproducteurs et améliorer ainsi la qualité du troupeau.

Il maîtrise toutes les techniques de l’insémination artificielle, c'est-à-dire sans rapports physiques entre les animaux.

L'inséminateur surveille ou effectue lui-même les opérations qui conduisent à l’insémination : prélèvement du sperme sur un reproducteur, mise en paillettes, stockage, contrôle, transport et injection.

L'inséminateur est généralement spécialiste d’une espèce d’animal : bovins (vaches, taureaux, bœufs), porcins (porcs, sangliers), caprins (chèvres), ovins (moutons) ou équidés (chevaux, poneys, ânes).

L’inséminateur est employé par un centre d'insémination agrée ou par un haras agréé par le ministère de l’Agriculture. Il est rattaché à une zone géographique et se déplace la plupart du temps chez les éleveurs de cette zone.

L’inséminateur, qui travaille davantage en hiver qu'en été, est un professionnel recherché. Il apprécie le contact avec le monde rural.

Pour ne pas traumatiser l’animal et ne pas risquer de faire échouer l'insémination, il doit faire preuve de calme et d'habileté.

Études / Formation pour devenir Inséminateur / Inséminatrice

Pour devenir inséminateur, il faut être titulaire du Cafti (certificat d’aptitude aux fonctions de technicien d’insémination) pour l'insémination des bovins, caprins et ovins. Aucune formation préalable n’est exigée mais la majorité des centres d'insémination recrute au niveau BTSA (le BTSA PA et le BTSA ACSE sont les plus recommandés). Le cursus s’effectue en contrat de professionnalisation : il faut donc trouver un employeur. Le CAFTI est proposé par le centre d'enseignement zootechnique de Rambouillet. 

D'autres diplômes du secteur agricole/élevage sont les bienvenus :

  • Bac pro conduite et gestion de l'exploitation agricole option systèmes à dominante élevage
  • CS Conduite de l'élevage laitier
  • CS Conduite d'un élevage caprin et commercialisation des produits
  • BTSA PA - productions animales
  • BTSA ACSE - analyse et conduite des systèmes d’exploitation
  • Licence pro agronomie spécialité les métiers du conseil en élevage (Toulouse, Rodez)
  • Licence pro productions animales spécialité conseiller en élevage laitier (Villers les Nancy)
  • Licence pro productions animales spécialité métiers du conseil en élevage (Angers, Rennes)
  • licence pro génétique et développement de l'élevage - GEDEL (Limoges)
  • CSA (certificat de spécialisation agricole) technicien-conseil en production laitière
  • CSA (certificat de spécialisation agricole) technicien-conseil en production laitière ovine

Salaires

Environ 1 700 € brut par mois + primes pour un inséminateur débutant.

Evolutions de carrière

Avec une formation complémentaire, un inséminateur peut se diriger vers la sélection génétique en devenant technicien supérieur ou ingénieur sélectionneur.


Crédit photo : Xavier Remongin - Ministère de l'agriculture

Vous pourriez être intéressé(e) par...