http://www.cidj.com/

Pisciculteur /Piscicultrice

Synonymes : agent piscicole, ouvrier piscicole, responsable d'élevage piscicole, technicien d'élevage de poissons

  • Agriculture
  • Animaux
Le pisciculteur / la piscicultrice est spécialisé(e) dans l'élevage intensif de poissons d'eau de mer ou d'eau douce. L’essor de ce métier est lié à la raréfaction de certaines espèces et à la nécessité de produire davantage de poissons face à une demande qui s'accroît.

Description métier

Le pisciculteur travaille dans des exploitations de reproduction et d’élevage de poissons en bordure des littoraux pour les espèces marines (saumons, turbots, bars, daurades) le long des rivières ou dans des plans d’eau pour les espèces vivant en eau douce (truites, carpes, gardons, brochets). Le plus souvent il s’agit de bassins aménagés dans lesquels le pisciculteur organise la reproduction des œufs et la croissance des alevins ou jeunes poissons. Les poissons sont ensuite vendus après lavage, triage, emballage, étiquetage.

Selon la taille de l'élevage piscicole, on distingue l'ouvrier ou l'agent piscicole et le responsable d'élevage piscicole

L'ouvrier piscicole participe aux travaux courant de l'élevage. Rattaché au responsable de l'élevage, il est chargé du contrôle des installations et des moyens de production. Il surveille en permanence la qualité (température, oxygénation, présence de parasites),le renouvellement et le débit de l'eau alimentant les bassins. Il prépare et distribue les rations d'aliments aux poissons et participe aux travaux d'élevage (tri et transfert des poissons, reproduction, vaccinations et traitements sanitaires). 

Le responsable d'élevage exerce dans des entreprises de taille importante. Il est chargé de la gestion technique de l'élevage. Il supervise les travaux d'élevage et encadre une équipe d'agents piscicoles. Son  travail s'exerce à la fois sur le terrain mais aussi dans un bureau pour le suivi des tâches administratives ou commerciales. 

Le pisciculteur travaille en extérieur par tous les temps, sur l’eau ou dedans. Le port de vêtements en caoutchouc est quasi permanent. Quand il travaille proche du milieu marin ses horaires dépendent, en grande partie des marées, ils sont donc irréguliers. L'élevage nécessitant d'être supervisé en continu, des astreintes sont également imposées. Pour la pisciculture en pleine mer, nécessité de posséder le permis de conduire des bateaux à moteur et d'être qualifié en plongée sous marine. 

Études / Formation pour devenir Pisciculteur /Piscicultrice

Plusieurs formations techniques, à différents niveaux de qualification, préparent au domaine de la pisciculture.
Avec un niveau CAP, bac pro : ouvrier piscicole
Avec un niveau bac + 2 et supérieur : responsable d'entreprise piscicole

niveau CAP 
- CAP maritime conchyliculture,
- BPAM productions aquacoles,

niveau bac 
- Bac pro cultures marines,
- Bac pro productions aquacoles,

niveau bac + 2 
- BTSA aquaculture,
- DEUST TLM - technicien de la mer et du littoral parcours VPBA - valorisation et production de bio ressources aquatiques,

niveau bac + 3
- cadre technique production et valorisation des ressources marines Cnam-Intechmer (niveau bac +3),
- licence professionnelle productions animales spécialité aquaculture et gestion durable de son environnement (La Rochelle, Bourcefranc-le-Chapus) ;
- licence professionnelle productions animales spécialité aquaculture continentale et aquariologie (IUT Nancy-Brabois),
- licence pro Aquaval - valorisation des produits de la mer (UBO).

 

Salaires

Le salaires pratiqués sont variables selon la taille de l’entreprise, les spécialités de l’exploitation et le volume de la commercialisation des produits.

A l’embauche un ouvrier débutant est payé au S.M.I.C.. Un professionnel confirmé est rémunéré aux alentours de 2 000 € mensuels.

Evolutions de carrière

Avec un bac professionnel, l’ouvrier pisciculteur peut remplir des postes de responsable dans une entreprise aquacole ou piscicole.

Titulaire d’un BTSA, il peut se voir confier des responsabilités supplémentaires (encadrement de plusieurs sites, démarche qualité...). Avec une formation et des compétences complémentaires dans le domaine de la vente ou de la distribution, le responsable d'élevage peut également évoluer vers des fonctions de technico-commercial ou des métiers en liaison avec la vente de poisssons, coquillages ou crustacés (mareyeur, poissonnier...). 

La pisciculture restant un domaine d’avenir, la possibilité de créer sa propre entreprise n’est pas nulle. Capacités de gestion obligatoires indispensables.


Crédit photo : Pascal Xicluna - Ministère de l'agriculture

Vous pourriez être intéressé(e) par...